Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

id d'ailleurs

USA: Joe Biden investit massivement pour la transition

Joe Biden, président des Etats-Unis.
©JIM WATSON/AFP

Joe Biden, qui a investi la Maison-Blanche début 2021, a annoncé le 31 mars dernier un vaste plan d'investissement pour rénover les infrastructures vieillissantes de son pays et faire d'une pierre deux coups : préparer l'avenir tout en dynamisant l'économie américaine. 

2 300 milliards de dollars pour rénover les États-Unis, c’est ce qu’a annoncé le président américain Joe Biden. Alors que la page du Covid-19 se tourne progressivement sous l’effet de la vaccination, le successeur de Donald Trump estime que son pays doit, sur le long terme, renouveler ses infrastructures vieillissantes pour les rendre durables, résilientes et adaptables aux défis à venir. "Nous devons agir maintenant, car je suis convaincu que si nous agissons maintenant, dans 50 ans, les gens diront que c’est à ce moment-là que l’Amérique a remporté le pari sur son avenir", a déclaré le démocrate lors d’un discours à Pittsburgh, Pennsylvanie.

Des ponts, des routes, des réseaux d’eau ou encore des zones d’habitation restaurés… Le plan "Build Back Better", présenté le 31 mars dernier, rappelle le "New Deal" de Franklin D. Roosevelt et sa politique de grands travaux pour surmonter la crise de 1929. Le président Biden affiche une volonté de faire de l’Etat fédéral américain, plutôt que du secteur privé, le principal moteur de la résolution de la crise planétaire actuelle qui n’épargne pas les États-Unis. Le transport est au centre des préoccupations du nouveau gouvernement américain et doit capter près d’un tiers du budget du plan, une place prépondérante justifiée par la vétusté des infrastructures dans ce domaine. 

Un défi de taille pour l’avenir

L’ambition du nouveau locataire de la Maison-Blanche s’attache à répondre aux enjeux de son époque, en promouvant un cadre propice à la transition écologique et à la résilience. Les transports électriques ont notamment vocation à se répandre le plus largement possible, à commencer par la conversion des fameux bus jaunes de ramassage scolaire. La modernisation des infrastructures, elle aussi, s’inscrit dans une anticipation des défis à venir liés au réchauffement climatique, notamment l’adaptation à des catastrophes naturelles toujours plus nombreuses.

Le chemin risque néanmoins d’être long, et la bataille s’annonce âpre au Congrès où la majorité démocrate est étroite. Certains sénateurs républicains, à l’image de John Barrasso, sénateur du Wyoming, estiment que ce plan n'est qu'un "cheval de Troie" pour augmenter les dépenses publiques, comme le rapporte l’AFP. La défiance monte aussi des rangs de la droite devant la volonté affichée par M. Biden de mettre à contribution les entreprises, en particulier les grandes multinationales, en augmentant significativement l’impôt sur les sociétés, une mesure qui inquiète au pays du rêve américain et qui tranche avec la politique de Trump.

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici !

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre guide pratique « Se mettre (vraiment) au zéro déchet : mode d’emploi ». 

Au sommaire :  tout pour comprendre ce que contiennent réellement nos poubelles et comment les réduire.

Pour en savoir plus et commander votre guide, c’est par ici.

#TousActeurs