Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Politique

"L'avion est utile !" : une cinquantaine de sénateurs volent au secours de l'aéronautique

©Robert napiorkowski/Shutterstock

"L'aviation est utile !" : une cinquantaine de sénateurs, essentiellement de droite, défendent le secteur de l'aéronautique dans une tribune publiée lundi, alors que la chambre haute poursuit cette semaine l'examen en première lecture du projet de loi climat et résilience.

"Il ne faut pas que le débat climat soit l'occasion de faire de l'aviation bashing", a déclaré à l'AFP Bruno Belin (rattaché au groupe LR), pharmacien de profession mais aussi pilote privé et membre du Conseil supérieur de l'aviation civile, à l'initiative de la tribune. "C'est un message de soutien à une industrie d'excellence", indique le sénateur de la Vienne pour qui le projet de loi climat "finit d'assassiner un secteur qui souffre depuis 15 mois" du fait de la pandémie de Covid-19.

"Utile, propre et nécessaire"

Le secteur de l'aéronautique est "utile, propre et nécessaire pour demain", affirme la tribune selon laquelle la crise sanitaire a en particulier prouvé son utilité. "Bon nombre de vols ont permis de sauver des vies par l'acheminement de masques, d'équipements médicaux, de vaccins et même par le transfert de patients atteints de la Covid-19 dans les régions où les hôpitaux étaient saturés". Les signataires rappellent que le secteur s'est engagé dans le "Green deal", avec une "feuille de route" pour le renouvellement des flottes aériennes "avec des avions de dernières générations plus légers et plus économes en carburant".

Les signataires sont majoritairement issus du groupe LR mais comptent aussi des membres des groupes centriste, Indépendants et RDSE à majorité radicale.

Outre l'interdiction des vols réguliers intérieurs en cas d'alternative en train d'une durée de moins de deux heures trente, le projet de loi prévoit un mécanisme de compensation des émissions de gaz à effet de serre du secteur aérien. La première disposition, telle qu'amendée par les sénateurs en commission, ne concernerait plus qu'une seule ligne, Orly-Bordeaux.

Avec AFP. 

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici ! 

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre guide pratique « Slow Life : mode d’emploi pour ralentir »

Au sommaire : tout pour entreprendre un passage à une vie plus douce et apprendre à ralentir dans tous les domaines du quotidien.

Pour en savoir plus et commander votre guide, c’est par ici.

#TousActeurs