Brendan Smialowski / AFP
Politique

Présidentielle américaine : Joe Biden élu, bonne nouvelle pour la planète ?

Après des jours de confusion, les résultats sont enfin tombés : Joe Biden succédera à Donald Trump dans le Bureau ovale et devient le 46ème président des Etats-Unis. Suite à quatre années d’un climatoscepticisme présidentiel pleinement assumé, le nouvel occupant de la Maison blanche a promis de faire de la lutte pour le climat l’une des priorités de son mandat.

Donald Trump remercié, le climat ira-t-il mieux ? C'est en tout cas ce que promet le démocrate fraîchement élu Joe Biden.

Outre-Atlantique, l'élection présidentielle de 2020 ne ressemble décidément à aucune autre. Pendant des jours de long dépouillement des bulletins, les électeurs ont retenu leur souffle et le monde entier avait les yeux rivés sur la première puissance mondiale. Au terme de quatre jours de suspens, Joe Biden a finalement remporté le scrutin. Mais le président sortant Donald Trump n'en démord toujours pas, bien décidé a lui mettre des bâtons dans les roues avant l'investiture prévue au mois de janvier prochain : saisie de la Cour suprême, recours déposés pour faire recompter les votes dans plusieurs Etats clés, accusation de fraude... La défaite paraît amère.

Après quatre ans au pouvoir, ce dernier n'a jamais caché son déni climatique. Et alors que les Etats-Unis sont officiellement sortis de l'accord de Paris ce 4 novembre, Joe Biden lui, a promis d'y réintégrer le pays "dès le premier jour d'investiture". Le candidat gagnant a par ailleurs consacré une grande partie de son programme au volet "climat". L'enjeu du mandat : réparer les pots cassés de son prédécesseur, rétablir les mesures abrogées de l'ère Obama, mais aussi faire de la lutte contre le réchauffement climatique une priorité de sa politique nationale. 

Que promet Joe Biden dans son programme ?

Première priorité pour le pays donc, réintégrer l'accord de Paris au plus vite. En effet, Donald Trump avait annoncé le retrait des Etats-Unis en 2017, mesure arrivée à son terme ce mois de novembre. Joe Biden entend non seulement rétablir cette signature décisive, mais également "aller beaucoup plus loin", assure-t-il. Le démocrate devrait ainsi veiller "à ce que ces engagements soient transparents", empêcher les pays membres de l'accord de "tricher" et enfin, "intégrer pleinement le changement climatique dans nos stratégies de politique étrangère et de sécurité nationale, ainsi que dans notre approche commerciale", résume le vainqueur dans son programme

Outre ce retour prioritaire dans l'accord, l'ensemble de la politique climatique du pays devrait donc basculer du tout au tout avec en toile de fond, l'objectif de neutralité carbone "au plus tard en 2050". Pour cela, le camp Biden prévoit une série de lois "dès la première année de sa présidence", avec notamment plusieurs objectifs d'étapes au plus tard à la fin de son premier mandat en 2025 - sans pour autant préciser ce qu'ils pourraient être. 

Joe Biden entend également "prendre des mesures contre les entreprises de combustibles fossiles et autres pollueurs qui font profit sur les gens et nuisent sciemment à notre environnement et empoisonnent l'air, le sol et l'eau, ou dissimulent l'information sur les risques potentiels pour l'environnement et la santé". 

Enfin plus largement, l'idée est de "construire une nation plus forte et plus résiliente" au détour d'investissements de "grande envergure" dans plusieurs secteurs-clés, dit-il. 

  • Infrastructures : "Chaque dollar dépensé pour reconstruire nos routes, nos ponts, nos bâtiments, notre réseau électrique et notre infrastructure d'approvisionnement en eau servira à prévenir, à réduire et à résister aux changements climatiques". Il souhaite ainsi créer "des millions d'emplois" pour rebâtir les "ruines" américaines : routes, espaces verts, système d'eau, réseau électrique, etc. 
  • Automobile : l'administration Biden compte créer un million de nouveaux emplois dans l'industrie automobile américaine pour développer en particulier des stations de recharge et l'électrification de la flotte...
  • Transports en commun : un réseau amélioré pour chaque ville de plus de 100 000 habitants. Des moyens de transport "de qualité", "sans émission", le tout en créant de l'emploi et multipliant les infrastructures pour piétons et cyclistes.
  • Énergie : c'est la plus grosse ambition du programme. Passer à une énergie plus propre et "made in America", "afin de parvenir à un secteur sans pollution carbone d'ici 2035". Il faudra pour cela créer "des millions d'emplois", réduire les coûts des technologies d'énergie renouvelable "de façon spectaculaire", développer le stockage de batterie, les matériaux utilisés, "l'hydrogène renouvelable et le nucléaire de pointe". 
  • Rénovation des logements : il s'agira ici de moderniser "4 millions de bâtiments" et construire "1,5 millions" d'éco-logements. À l'échelle des particuliers, Joe Biden espère ainsi faire baisser les factures d'électricité et la consommation énergétique.
  • Agriculture : enfin, le démocrate veut développer un modèle agricole plus résilient et pour cela, "créer des emplois dans l'agriculture climato-intelligente". 

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici !

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, commandez notre guide « La transition écologique Made in France ».

Au sommaire :  interviews, analyses, conseils et astuces… 68 pages de solutions pour consommer 100 % local et responsable !

Pour en savoir plus et commander votre guide, c’est par ici.

Merci ! #TousActeurs

Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.