Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Politique

Déclaration de politique générale : Elisabeth Borne promet des "réponses radicales à l'urgence écologique"

Elisabeth Borne, Première ministre, devant l'Assemblée nationale.
©BERTRAND GUAY/AFP

Dans l'hémicycle, la Première ministre Elisabeth Borne a délivré ce 6 juillet la traditionnelle déclaration de politique générale. Elle a notamment évoqué les questions relatives à la préservation du climat, de la biodiversité et de la transition écologique.

Ce 6 juillet, Elisabeth Borne, à la tête du nouveau gouvernement remanié lundi dernier, a détaillé la feuille de route du second quinquennat d'Emmanuel Macron devant les députés. Entre plusieurs mesures touchant à l'éducation, l'emploi ou encore le pouvoir d'achat, la transition écologique a également été évoquée.

Sur ce dernier volet, Elisabeth Borne a par exemple promis des "réponses radicales à l'urgence écologique", que ce soit "dans notre manière de produire, de nous loger, de nous déplacer, de consommer". "Dès le mois de septembre, nous lancerons une vaste concertation en vue d'une loi d’orientation énergie-climat", a-t-elle ajouté devant l'Assemblée nationale en promettant de définir "filière par filière, territoire par territoire" des "objectifs de réduction d'émissions, des étapes et des moyens appropriés".

"Première nation à sortir des énergies fossiles"

Vantant une "écologie de progrès", la Première ministre est aussi, selon la volonté d'Emmanuel Macron, directement chargée "de la planification écologique". Dans un contexte de crise de l'énergie, elle a par ailleurs mis sur la table l'ambition de faire de la France "la première nation à sortir des énergies fossiles" et ce, afin de garantir sa "souveraineté énergétique". Précisant également que "la transition écologique passera par le nucléaire", cher à Emmanuel Macron, avec des investissements, innovations technologiques, nouveaux réacteurs... Dans le même temps, le "déploiement des énergies renouvelables" reste de mise. Par ailleurs et pour garantir la "souveraineté de la France face aux conséquences de la guerre" en Ukraine, l'État va renationaliser EDF à 100 %. 

Rénovation des logements, déplacements, agriculture...

Autre sujet évoqué : la rénovation énergétique des logements. Le dispositif "MaPrimeRénov'" sera ainsi élargi pour permettre de "rénover 700 000 logements par an", a-t-elle assuré.

En matière de transport, un système de location de voitures électriques à moins de 100 euros par mois sera mis en place, a-t-elle également confirmé. Élisabeth Borne a par ailleurs assuré que personne ne serait laissé "sur le bord de la route" du fait de l'abandon de certaines filières et certains modes de consommation. "Nous avons retenu les leçons du textile et de l'acier. Chaque transition ira de pair avec un accompagnement pour la formation et la reconversion", a-t-elle promis.

Enfin, "une France plus forte dans une Europe plus indépendante, c'est aussi notre souveraineté alimentaire". Sur le volet de l'agriculture, Elisabeth Borne espère ainsi voir "émerger une nouvelle génération d'agriculteurs".

Avec AFP. 

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici ! 

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre nouveau guide Idées Pratiques #10 : Vacances écolo, mode d'emploi

 Au sommaire : état des lieux de l'impact du tourisme sur l'environnement, conseils et bons plans pour allier plaisir et écologie ... 68 pages de solutions pour préparer vos vacances en mode écolo.

Cliquez ici pour découvrir et commander votre guide Idées Pratiques.

#TousActeurs