Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Politique

40 élus locaux appellent l'Europe à soutenir la transition écologique

Les maires de Nantes et de Grenoble, Johanna Rolland et Eric Piolle, comptent notamment parmi les signataires.
©GUILLAUME SOUVANT/AFP

Ce 11 octobre 2020, dans une tribune publiée par le Journal du Dimanche, quarante élus locaux de tous bords politiques ont appelé l'Union européenne à soutenir la transition écologique. 

Pour ces quarante élus locaux, la transition écologique doit s'opérer à l'échelle européenne. Ce 11 octobre dans le Journal du Dimanche, maires et présidents d'intercommunalité de droite et de gauche ont plaidé pour que "les plans de relance européens et nationaux actent sans attendre des investissements ciblés pour les projets de transition portés par les territoires, et soutiennent leur fonctionnement". Parmi les signataires de cette tribune, les maires socialistes de Paris ou Nantes, Anne Hidalgo et Johanna Rolland ; les écologistes de Bordeaux, Strasbourg, Grenoble ou Lyon, Pierre HurmicJeanne Barseghian, Eric Piolle et Grégory Doucet, ou encore les maires LR de Reims ou Angers, Arnaud Robinet et Christophe Bechu

Ils appellent notamment l'UE à soutenir et accompagner les actions locales menées en faveur de la transition écologique. Ces édiles, qui affirment savoir "où investir au plus près des citoyens pour traduire en actions concrètes les mesures de transition", considèrent qu'ils ne peuvent "y arriver seuls" : "L'Europe doit être à nos côtés dans cette bataille", affirment-ils. "Les centaines de milliards d'euros du plan de relance européen doivent être une opportunité d'accélérer la transition écologique, de financer le Green Deal européen et de relever l'ambition climatique de notre continent".

La transition ne peut être exclusivement locale

"Les dirigeants européens doivent adopter au plus vite un objectif climatique" à la hauteur de la crise actuelle, réclament entre autres les signataires, s'associant également à l'objectif de réduction de 60 % des émissions d'ici 2030, porté par le Parlement européen

Quant à l'échelle nationale, ils exigent que les différents plans de relances établis par l'exécutif ne gaspillent "pas un euro (...) dans des projets néfastes à l'environnement ou qui créeraient un risque pour les citoyens". Et de conclure : "Au plus près des aspirations des citoyens, nous prenons notre part de responsabilité dans la construction d'un futur plus résilient, plus sûr et plus respectueux du climat et de l'environnement. L'Europe et le gouvernement sont-ils eux aussi prêts à faire leur part ?".

Avec AFP.

En partenariat avec BFM Business : revoir la chronique ici.

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici !

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, pré-commandez notre guide « La transition écologique Made in France » à tarif préférentiel jusqu’au 27 octobre sur Ulule.

Au sommaire :  interviews, quiz, conseils et astuces… 68 pages de solutions pour consommer 100 % local et responsable !

Pour en savoir plus et pré-commander votre guide, c’est par ici.

Merci ! #TousActeurs