Abonnez-vous

à toute l'info durable !

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Environnement

Les bonnes nouvelles pour la planète en 2019

©paulaphoto/Shutterstock

L'année s'achève et à l'heure du bilan, la planète a connu quelques méandres... Mais pas que : voici les bonnes nouvelles de 2019.

"Décennie perdue" selon l'ONU, objectifs climatiques en retard, insectes en déclin, Amazonie décimée... 2019 aura cette année encore connu son lot de tragédies. Mais au beau milieu de ces mauvaises nouvelles, l'Humanité a parfois pu se rassurer. Bilan.

Émissions de CO2 en baisse dans l'Union européenne

Triste record mondial, mais l'Europe est en bonne voie. En 2018, les émissions de CO2 ont globalement augmenté partout dans le monde... Sauf dans l'Union européenne, a-t-on appris en mai dernier d'après les chiffres d'Eurostat.

Les émissions de dioxyde de carbone provenant des combustibles fossiles ont ainsi baissé de 2,5 % par rapport à l'année précédente : en attendant les chiffres de 2019, on a appris que 20 des 28 pays membre de l'UE ont enregistré des diminutions cette année-là. Les meilleurs élèves : le Portugal (- 9 %), la Bulgarie (- 8,1 %), l’Irlande (- 6,8 %), l’Allemagne (- 5,4 %) et les Pays-Bas (- 4,6 %). À contrario, huit pays ont vu leurs émissions augmenter. Parmi eux : la Lettonie (+ 8,5 %), Malte (+ 6,7 %), l’Estonie (+ 4,5 %), le Luxembourg (+ 3,7 %) et la Pologne (+ 3,5 %). Du côté de la France, on a enregistré une baisse de 3,5 %, notamment grâce à la réduction de la consommation d'énergie et l'augmentation de la part du renouvelable. 

Énergies renouvelables : l'avenir de l'emploi ? 

L'agence internationale pour les énergies renouvelables (IRENA) nous a appris cette année que le secteur employait 11 millions de personnes à travers le monde. Un record selon son dernier rapport publié le 13 juin dernier : "En 2018 dans le monde, 11 millions de personnes occupaient un emploi lié aux énergies renouvelables. Ce chiffre est à mettre en regard de celui de 2017, où le nombre d’emplois s’établissait à 10,3 millions", a commenté l'agence. 

Le charbon en baisse cette année

Selon la dernière étude de Carbon Brief, le charbon est en mauvaise posture en 2019 : d'après les données de production des dix premiers mois de l'année, l'électricité générée grâce à lui est en passe de connaître une baisse de 3 %, la plus forte de l'Histoire. Alors qu'en 2018, les centrales à charbon étaient responsables de la moitié de la hausse des émissions, ces résultats ont donné l'espoir de les voir cette fois stagner. 

Mais ce recul est toutefois assez marginal, permettant juste de revenir aux niveaux de 2017. Il s'explique notamment par un ralentissement économique, du côté de la Chine - pays qui représente à lui seul la moitié des capacités de charbon dans le monde - et de l'Inde.

Point final pour la pêche électrique en Europe

Le 16 avril dernier, le Parlement européen a définitivement adopté l'interdiction totale de la pêche électrique d'ici l'été 2021 dans les eaux territoriales. La France, elle, a pris les devant en l'interdisant dès l'été 2019 : "Comme le gouvernement s'y était engagé", a rappelé le ministère dans un communiqué, le préfet de la région Normandie qui a autorité sur la réglementation des pêches en mer du Nord a pris un arrêté en date du 25 juillet pour "rendre effective cette interdiction dans les eaux françaises concernées, pour tous les navires, dès le 14 août 2019 et jusqu'à la date de la généralisation de cette interdiction dans l'ensemble des eaux européennes".

Condamnation de Monsanto 

Le 27 mars dernier, le tribunal fédéral de San Francisco, en Californie, a condamné Monsanto à verser 80,9 millions de dollars de dommages et intérêts à Edwin Hardeman, un retraité de 70 ans atteint d'un lymphome. Après le diagnostic de son cancer en 2015, ce dernier a décidé d'attaquer en justice la multinationale, estimant que le Roundup, un herbicide à base de glyphosate commercialisé par la firme, qu'il a utilisé pendant plusieurs années à titre privé, est responsable de sa maladie. Quelques jours auparavant, le tribunal avait déclaré que le désherbant était un "facteur significatif" dans le déclenchement du cancer du retraité. En France, en janvier 2019, le tribunal administratif de Lyon avait annulé l'autorisation de la mise sur le marché du Roundup 360. Le 11 avril, la multinationale américaine a été tenue pour responsable, par la Cour d’appel de Lyon, du "dommage causé à Paul François", un agriculteur Français qui souffre depuis 2004 de troubles neurologiques qui auraient été provoqués par l'inhalation accidentelle de vapeurs du désherbant "Lasso", commercialisé par Monsanto.

Le trou de la couche d'ozone a rétréci

La NASA (National Aeronautics and Space Administration) et la NOAA (National Oceanic and Atmospheric Administration) ont annoncé que le trou dans la couche d'ozone en cette année 2019 a été le plus petit jamais enregistré. Un changement exceptionnel qu'elles associent à des conditions météorologiques inhabituelles. "C'est une excellente nouvelle pour l'ozone dans l'hémisphère Sud", avait alors affirmé Paul Newman, scientifique en chef des sciences de la Terre au Goddard Space Flight Center de la NASA, soulignant que "ce que nous observons cette année est dû à la hausse des températures stratosphériques. Ce n'est pas un signe que l'ozone atmosphérique est soudain en passe de se rétablir".  

Le Parlement européen bannit le plastique pour 2021

Le 27 mars dernier, le Parlement européen a définitivement validé l’interdiction de certains objets en plastique à usage unique d’ici à 2021. Assiettes, cotons-tiges, pailles, couverts en plastique, touillettes, tiges de ballons de baudruche n'auront plus leur place dans l'UE d'ici le début de l'an prochain.

Vous avez apprécié cette information ? Vous aimerez également notre guide pratique "Bébé (aussi) sera écolo!"

Au sommaire : qualité de l'air, hygiène, équipements, habillement, alimentation...Tout pour un quotidien écolo avec bébé !

Pour en savoir plus c'est par ici.

Merci ! #TousActeurs.