Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Entreprises

Trois bons plans pour acheter ses livres sans passer par Amazon

©George Rudy/Shutterstock

À la veille de la Journée mondiale du livre, et si on allait s'acheter quelques ouvrages printaniers ? Dans la librairie en bas de chez soi, ou via des services en ligne qui proposent d'aller chercher ses livres dans des points libraires par exemple !

Lalibrairie.com

Le site lalibrairie.com propose à ses clients de commander des livres en ligne et de se les faire livrer chez eux ou dans des points libraires. "Le site en ligne a été créé il y a un peu plus d'une dizaine d'années par un groupement de libraires, pour répondre à la demande qui avait été faite à l'époque d'avoir un site de vente en ligne de livres mutualisés, c’est-à-dire au service de l'ensemble des librairies présentes sur le territoire français, précisait en mars dernier Georges-Marc Habib, président de la Générale Librest, société propriétaire de lalibrairie.com, à ID. Il s’agit d’un site avec une base de données libre nationale, et des points libraires référencés. Il y en a 2 500 à travers toute la France." 

©Capture écran Lalibrairie.com

En quoi se distingue-t-il d'autres sites de vente en ligne comme Amazon ? Georges-Marc Habib de répondre : "Nous sommes une petite entreprise. Nous sommes installés sur le territoire français, nous payons nos salariés qui sont tous en CDI à temps complet et nous leur versons des primes en fonction de nos résultats. Nous sommes inscrits dans une vision sociale de ce que doit être une entreprise, responsable vis-à-vis des gens avec qui elle travaille. De plus, nous travaillons avec un réseau de points libraires, des sociétés elles-mêmes installées de manière locale, qui paient correctement leurs salariés et leurs impôts. Donc nous faisons vivre la vente sur internet sur le territoire français, ce n’est pas ex-nihilo." 

Leslibraires.fr

On trouve sur leslibraires.fr des livres neufs, anciens, d'occasion et numériques. "Leslibraires.fr a pour ambition de vous permettre de retrouver sur Internet vos librairies préférées, leur atmosphère particulière, la qualité de leur service et de leurs conseils, leur choix et leurs spécificités", précise l'entreprise. On retrouve effectivement sur cette plateforme les libraires indépendants les plus proches de chez nous, géolocalisés sur une carte. On peut faire du repérage en ligne dans les librairies répertoriées et commander ses ouvrages (plus de 5 millions de références en stock) !

©Capture écran Leslibraires.fr

RecycLivre

RecycLivre a été créée il y a plus de dix ans par David Lorrain. Son concept : cette entreprise récupère gratuitement les livres dont les particuliers, les collectivités ou les entreprises veulent se débarrasser. Ceux qui sont en assez bon état sont revendus sur le site internet de la société.

©Capture écran Recyclivre

RecycLivre dit avoir ainsi permis jusqu'à présent de sauver plus de 28 000 arbres et d'économiser plus d'1 milliard de litres d'eau. La société fait par ailleurs don d'une partie de ses revenus à des associations partenaires comme Lire et faire lire, qui lutte contre l'illettrisme. Pour mieux comprendre son fonctionnement, ID s'est rendu dans leurs locaux parisiens situés dans le 9ème arrondissement en novembre dernier :

A lire aussi
Commentaires
Par dv smn - le 01/03/2021

Un exemple : La Horde du Contrevent, d'Alain Damasio, est vendu par le site à 7,52 €, soi-disant au lieu de... 54,55 €... cela lui permet d'afficher une réduction de 86%.

En réalité, le même livre, neuf, vaut ... 11,50 €.

Le Prophète blanc, de Robin Hobb, est vendu 4,02 € au lieu de... 27, 99 €. Encore une réduction de 86%.

En réalité, le même livre, neuf, dans la même édition, vaut 18,90 €. Entre deux, bien sûr, l'édition poche est sortie, au prix de 8,10 €.

Par dv smn - le 01/03/2021

RecycLivre s'abrite derrière la charité pour faire de la concurrence déloyale aux libraires-bouquinistes: ils récupèrent gratos des livres, les vendent en déduisant 10% de leurs ventes, données à telle ou telle ONG (forcément géniale). Or, c'est là un détournement de la loi Lang sur le Prix Unique du Livre, qui empêche à tout libraire de faire un rabais de plus de 5% sur un livre.

MOMOX, quant à lui, est très bon pour l'acheteur, rien à dire. En revanche, les particuliers qui lui vendent des livres expliquent de façon récurrente se faire complètement avoir, au motif que leurs colis s'égarent ou/et arriveraient endommagés. Résultat des courses: ils se font payer 15% de ce à quoi ils s'attendaient (et doivent payer 15 euros de frais de port pour récupérer leurs livres, ce qui en général est plus que le montant auquel ils les vendaient).

Bref, il n'y a pas de solution vertueuse pour l'économie du livre dans ces systèmes-là : sans libraires réels, les livres sont menacés. Quelle que soit la plateforme, elle ne fait que proposer des algorithmes qui guident nos choix ; quelle que soit la marketplace, l'internaute n'achètera jamais que ce dont il aura entendu parler dans tel ou tel média (voir dans tel ou tel autre livre). Bref, ça tourne en rond...

Relire Adorno et Horkheimer sur l'industrie de la culture...

Par Baltazar Badi - le 13/07/2021

Une alternative française à Amazon est l'application https://bookvillage.app. C'est une application mobile développée en France et totalement dédiée aux livres de seconde main. On peut y donner, prêter et vendre ses livres sans aucun frais. Sans compter qu'on peut également utiliser l'application gratuitement pour gérer sa bibliothèque personnelle.

Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.