Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

ID en régions

À Nantes, un nouveau service de livraison de repas en mode écologique, éthique et local

Cette plateforme de livraison de repas locale ne fonctionne que pour des restaurants choisis par les livreurs eux-mêmes.
©Naofood

À Nantes, une société propose des livraisons de repas locales et plus éthiques. Une alternative face aux géants du service de la livraison au domicile. En cette période de confinement, elle voit ses commandes augmenter massivement.  

Se faire livrer oui, mais dans un esprit social et solidaire ! C’est ce que propose Noafood, une plateforme nantaise de livraison de repas. Elle est gérée par douze livreurs entre 22 et 40 ans qui travaillaient auparavant pour de grandes sociétés de livraisons. C’est autour d’un verre que l’idée leur est venue.

Un besoin d'émancipation

"Nous en avions marre, entre la baisse des tarifications et l’arrivée des scooteurs, nous n’avions plus envie de cela", explique les fondateurs à ID. “Nous voulions nous émanciper de ces grosses compagnies”. C'est ainsi que l’entreprise est née : "De douze copains, nous sommes devenus douze collègues". L'aventure a pu commencer en 2019 avec un petit peu moins de 20 000 euros de fonds propres. Mais ce n’est qu’en septembre 2020 que l’activité a vraiment débuté.

Avec le confinement, on est passé de 10 à 100 commandes par jour." 

Des livraisons aux critères éthiques

Toutes les commandes se font depuis leur site Internet. Le principe est simple : les livreurs ne se déplacent que dans le centre-ville de Nantes pour récupérer les commandes de leurs 16 restaurants partenaires. Ces derniers sont sélectionnés sur différents critères comme la distance entre eux, pour pouvoir récupérer différentes commandes en même temps.

L'engagement éthique, l’aspect humain des gérants et des employés, le fait de travailler avec des fournisseurs locaux comptent également dans les critères.

Un projet solidaire  

Les livraisons ont aussi un aspect social. 2 % des bénéfices sont reversés à différentes associations de protection animales, environnementales ou encore sociales. En période de confinement, les fondateurs de  Noafood n’ont pas hésité à baisser de 10 % la marge qu’ils se faisaient sur les livraisons afin de ne pas accabler les commerçants. "Avec le confinement, on est passé de 10 à 100 commandes par jour", précisent les fondateurs. Un moyen de soutenir l’économie locale et un mode de consommation plus responsable. Leur objectif à terme : pouvoir salarier toute l'équipe et mettre une application sur pied. 

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici ! 

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre  guide pratique «  L’écologie dans nos assiettes  ». 

Au sommaire :  tout pour faire sa transition alimentaire en douceur et répondre aux enjeux d’une alimentation plus durable ! 

Pour en savoir plus  et commander votre guide,  c’est par ici. 

Merci ! #TousActeurs. 

A lire aussi
Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.