Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

ID Décrypte

Déchets plastiques : où en est-on dans les transports ?

La SNCF a décidé de ne plus vendre de bouteilles en plastique dans ses trains.
©Barthelemy de Mazenod/Unsplash

La décision de la SNCF de ne plus utiliser de bouteilles d’eau marque une évolution importante dans la réduction des déchets plastiques. Mais où en sont les autres moyens de transport en Europe ?

En décidant d’interdire la vente de bouteilles d'eau le vendredi 15 octobre, la SNCF affiche sa volonté de lutter contre les déchets plastiques. Alors que l’entreprise ferroviaire vendait jusqu’à deux millions de bouteilles par an à ses usagers, elle leur propose désormais des contenants plus écologiques pour leurs trajets : des bouteilles en carton pour l’eau plate et en aluminium pour l’eau gazeuse.

"C'était un vrai paradoxe qu'on mette des millions (d'euros) pour avoir des TGV recyclables à 97% et qu'on y vende des bouteilles en plastique", a expliqué Alain Krakovitch, directeur de Voyages SCNF. 

Les transports européens mobilisés contre les déchets plastiques

Si la SNCF est la première compagnie de train à avoir supprimé les bouteilles plastiques de ses wagons, cette décision s’inscrit dans une volonté globale de réduire la consommation de plastique dans les moyens de transport en Europe.

Depuis novembre 2019, la compagnie Eurostar a ainsi mis en place une stratégie de réduction de son empreinte carbone intitulée "Tread Lightly", qui vise notamment à faire la chasse au plastique sur sa ligne entre la France et le Royaume-Uni. À bord des trains, les couverts en plastiques ont donc été remplacés par des alternatives en bois, et les tasses à café en carton ont pris la place des modèles jetables.

En Allemagne, la compagnie Deutsche Bahn a également mis en place en juin dernier un plan de réduction de ses déchets, en remplaçant les couverts en plastique avec des alternatives en bois et carton, ce qui représenterait 500 000 pièces de plastique économisées par an. L'entreprise allemande s'est aussi engagée pour simplifier le recyclage des déchets jetés dans les gares : alors que les usagers devaient choisir entre quatre types de poubelles pour trier leurs déchets, Deutsche Bahn a décidé de réduire à seulement deux possibilités : déchets recyclables ou non. Elle espère ainsi pouvoir recycler jusqu'à 85% des déchets produits en gare par an.

Le secteur aérien n’est pas non plus en reste pour lutter contre la pollution plastique. La compagnie britannique British Airwaysprésenté un plan en février 2020 pour retirer 25 millions d’articles en plastique à usage unique de ses vols chaque année. Tout comme dans les trains, les couverts ont été remplacés par des modèles en bambous. La compagnie a également supprimé les emballages plastiques pour les oreillers et couvertures proposés aux passagers pour ses vols longue distance. Avec ce plan, British Airways estime pouvoir éliminer l’équivalent de 90 tonnes de déchets plastiques par an.

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici ! 

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre guide pratique « Se mettre (vraiment) au zéro déchet: mode d'emploi »

Au sommaire :  tout pour comprendre ce que contiennent réellement nos poubelles et comment les réduire.

Pour en savoir plus et commander votre guide, c’est par ici.

#TousActeurs

A lire aussi
Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.