Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

En France et en Europe, les autorités multiplient ces dernières années les initiatives réglementaires autour de la finance verte. D’une part pour encourager et guider le développement et la diffusion de produits finançant des activités alignées avec les grands objectifs internationaux en matière de durabilité. D’autre part, pour encadrer les pratiques et les discours des acteurs financiers, en introduisant en particulier de nouvelles obligations de reporting sur le degré d’intégration de l’ESG et des risques de durabilité dans les gestions.

Si les acteurs du marché commencent seulement à s’emparer de ces textes parfois très techniques, le besoin lui était clair : la transparence, de la production à la distribution des produits, sera essentielle pour la lutte contre le greenwashing et l’identification, par les investisseurs, des produits contribuant réellement à un changement de modèle. Panorama dans ce numéro d'Investir Durable #10