Edito

Votre été sera-t-il éco-responsable ?

©LedyX/Shutterstock

A l’heure où le tourisme représente 8 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre, il est peut-être temps d’explorer en priorité des lieux éco-responsables. ID en présentera quelques-uns tout au long de l’été.

Votre été sera-t-il éco-responsable ? Avez-vous choisi de privilégier des lieux dont l’empreinte sur l’environnement est moindre ? Pour les retardataires qui n’ont pas encore choisi où passer leurs vacances, chaque fin de semaine, vous pourrez vous inspirer des lieux éco-responsables sélectionnés par ID dans son tour de France des destinations engagées pour enfin vous décider. Pour les autres, pourquoi ne pas prévoir un ou plusieurs week-ends au vert en attendant les vacances voire au mois de septembre pour profiter de l’été indien ?

Le week-end dernier, nous parlions de la ville d’Angers qui détient la première place du classement des "villes vertes", grâce notamment à ses nombreux parcs naturels et lieux végétalisés, et du "Bocal", un gîte zéro déchet en Charente Maritime. Vous pourrez continuer à vivre votre engagement zéro déchet voire vous y mettre en participant aux ateliers zéro déchet que propose le lieu pour apprendre à fabriquer son déodorant, son dentifrice ou ses produits d’entretien. Pour trouver d’autres idées, et réserver votre séjour, vous pouvez passer par Vaovert, une première plateforme de réservation d’hébergements éco-responsables.

8 % des émissions

Nous parlions il y a quelques semaines de l’impact du tourisme. Il représente aujourd’hui 8 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre selon une étude parue au mois de mai. 20 % de ces émissions liées au tourisme sont relatives au transport aérien. On voyage trop loin, trop souvent. Pourtant, il y a aussi de belles choses à découvrir en France. Pourquoi ne pas tenter l’expérience cet été ?  

D’autres impacts liés au tourisme viennent des biens et services consommés : logement, alimentation, shopping. C’est vrai qu’on a tendance à changer nos modes de consommation lorsque l’on voyage. Consommer du jetable, consommer plus, acheter plus. Pour profiter au maximum de l’endroit que l’on a la chance d’entre-apercevoir. Alors continuons à préserver ces lieux que l’on affectionne, pour que les générations futures puissent aussi les découvrir.