Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Culture

Climat, pollution, réfugiés : quand des jeunes s’engagent à travers le monde

Des jeunes manifestants face à la Chambre du Parlement à Londres, le 15 février 2019.
©Ben STANSALL/AFP

La crise écologique est au coeur des préoccupations de la jeunesse. Dans le documentaire "Bigger than us", la réalisatrice Flore Vasseur suit sept jeunes activistes qui poursuivent différents combats liés à l'urgence climatique. ID a pu notamment s'entretenir avec deux d'entre eux.

La question climatique obsède les plus jeunes. C'est ce que souligne une récente enquête mondiale soumise à la revue The Lancet Planetary Health, et menée par l’Université de Bath auprès des jeunes de 16 à 25 ans sur leur perception du changement climatique. 60% se disent très ou extrêmement inquiets face à ce phénomène au point que certains souffrent d'éco-anxiété. Parmi les sentiments partagés : la peur, le désespoir, ou encore la colère, notamment contre les gouvernements qui manquent d’ambition dans leurs réponses à l’urgence climatique. 

Face à ce constat, certains jeunes ont aussi décidé de passer à l’action, comme le révèle le documentaire Bigger than us qui sort en salles le 22 septembre. La réalisatrice Flore Vasseur a suivi plusieurs activistes, âgés de 18 à 25 ans, dans leur combat pour la protection de l'environnement.

Des jeunes engagés contre le changement climatique...

On découvre notamment Melati Wijsen, une activiste de 18 ans, qui lutte contre la pollution plastique à Bali, Xiuhtezcatl Martinez, 19 ans, engagé contre l’exploitation des gaz de schistes dans le Colorado aux États-Unis, ou encore Winnie Tushabe, 25 ans. Son cheval de bataille : l’insécurité alimentaire liée à la sécheresse et à l’utilisation de pesticides dans les sols en Ouganda.

Si ce qui ressort le plus chez ces activistes est la difficulté d’être écouté, notamment par les décideurs politiques à cause de leur âge, le documentaire s’attache à montrer leur détermination à vouloir changer les choses et leur capacité à mobiliser les plus jeunes autour d’eux pour prendre conscience de la crise climatique.

Lutter contre les injustices sociales

Au-delà de la question environnementale, plusieurs jeunes du documentaire s’engagent également contre les injustices sociales dans leurs pays, ou bien dans l’aide aux réfugiés qui fuient les leurs pour des raisons politiques, sociales mais également climatiques. Dans une annonce le 13 septembre dernier, l’ONU a alerté sur l’importance du changement climatique, qu’elle considère comme : "le plus important défi pour l’exercice des droits humains de notre ère". 

ID a pu rencontrer deux activistes du documentaire qui sont impliqués dans ce combat : Mohamad Al Jounde, 20 ans, qui a créé une école pour les réfugiés syriens au Liban, ainsi que Mary Finn, 24 ans, qui participe à des opérations de sauvetage de migrants en Grèce.

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici ! 

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre guide pratiques "365 jours pour faire sa transition Made in France"

Au sommaire : enjeux, analyses, interview, quiz, conseils et astuces... 68 pages de solutions pour passer au 100% Made in France.