Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Culture

Douna Loup : "Pour changer notre rapport au vivant, il faut le fertiliser avec d'autres histoires"

Douna Loup, autrice du livre "Les Printemps sauvages", sélectionné parmi les six romans finalistes du Prix du Roman d'Ecologie 2022.
©Elisa Larvego

Sélectionné avec cinq autres livres par le Prix du Roman d’Ecologie 2022, "Les Printemps sauvages" interroge le rapport de l’homme à la nature, en retraçant les aventures d’une enfant sauvage en milieu naturel. Interview avec l'autrice, Douna Loup.

Après Lucie Rico, qui remportera le Prix du Roman d'Ecologie le 12 avril prochain ? Dystopies, écofictions, célébrations de la nature... Depuis sa création en 2018, ce prix littéraire met sur le devant de la scène les oeuvres plaçant la question environnementale au coeur de leur intrigue. La liste des finalistes de la cinquième édition a été dévoilée le 18 janvier dernier. Parmi les auteurs et autrices sélectionnés, on retrouve des plumes connus, à l'image du journaliste Eric Fottorino (Mohican), du romancier Thomas B.Reverdy (Climax) ou encore de l'écrivaine Céline Minard (Plasmas). Le palmarès met aussi à l'honneur de jeunes talents, comme Douna Loup (Déployer, L'embrasure), qui signe Les Printemps sauvages - le récit d'une enfant sauvage qui a développé une relation singulière à la nature et au vivant. Entretien.

Douna Loup Les Printemps sauvages

Pouvez-vous décrire le rapport qu'entretient le personnage de votre livre avec la nature ?

Dans ce roman, j’avais envie de raconter le parcours d’une enfant sauvage qui mûrit en côtoyant les autres êtres vivants. C’est un personnage qui n’a pas les codes de la société, puisqu’elle grandit avec peu d’êtres humains. Cette petite fille est directement plongée dans la nature et le vivant : elle garde une connexion au monde naïve et instinctive, différente de celle de nos sociétés. Elle n’établit donc pas de hiérarchie entre l’homme et la nature, entre les différents êtres vivants et n’entretient pas une vision productive et utilitaire de la nature. Que ce soit un arbre, une grenouille ou un autre humain, elle est simplement en relation avec les autres et de façon totalement libre.  

Vous abordez également la question du corps...

Le contact à la nature, comme avec son corps, est un rapport de curiosité. C’est une découverte de ce qui l’entoure, de son corps, des éléments naturels par les sens : goûter, toucher, voir, entendre. C’est toute une sensualité qui se développe et qui, comme sa relation à la nature, n’est pas affectée par les codes sociétaux, la honte ou le tabou. Elle est tout simplement libre de développer la même curiosité qu’elle a envers le vivant et d’explorer en toute liberté ses sensations.

C’est aussi une connexion passant par la féminité du personnage. Elle observe les changements sur son corps et sur la nature. Elle constate un fonctionnement cyclique, que ce soit dans ses menstruations, ou les saisons. Ce personnage observe avec le même regard les changements de son corps et de ce qui se transforme, se décompose, de ce qui pousse et grandit autour d’elle. 

Quel rôle peut jouer la littérature pour repenser ce lien avec notre environnement ?

Nous avons besoin des fictions pour enrichir, élargir notre imaginaire. Pour changer notre rapport au vivant, il faut fertiliser avec d'autres histoires, d'autres rêves, d'autres images. Depuis mon premier livre, cette interrogation autour de notre rapport à la nature est importante. Dans ce roman elle est centrale. Je me retrouve d’ailleurs un peu dans ce personnage. Comme elle, j’ai eu une enfance proche de la nature et j’ai encore aujourd’hui besoin d’être reliée aux éléments naturels. 

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici ! 

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre guide Idées Pratiques #9 : Comment vivre presque sans plastique ?

Au sommaire : état des lieux de la place du plastique dans nos vies, conséquences sur l'Homme et l'environnement, solutions pour s'en débarrasser... 68 pages de solutions pour passer à l'action.


Cliquez ici pour découvrir et commander votre guide Idées Pratiques.

#TousActeurs 

A lire aussi
Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.