Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Culture

Ce label musical s'engage pour l'environnement

©pexels/pixabay

Créé en novembre 2022, le label Mangroove Music finance des projets engagés par l’intermédiaire d’œuvres musicales inédites.

Défini comme le premier label musical "à impact positif, social et environnemental", Mangroove Music a ouvert ses portes il y a quelques semaines. Fondé par le producteur artistique Olivier Covo, il réunit des professionnels de l’industrie, des entrepreneurs, des scientifiques et des artistes engagés parmi lesquels le célèbre musicien Manu Katché, parrain de la structure.

"Ce projet est né au Brésil, dans la mangrove. Il s’appelle Mangroove Music parce que la mangrove est un écosystème hyper symbolique, et parce qu’il va falloir groover pour faire bouger les choses", explique Olivier Covo, qui a monté ce projet avec un objectif clair : sensibiliser le grand public aux enjeux sociaux et environnementaux par le biais de la musique.

Un engagement pour la protection des forêts

Le label s’est associé à l’initiative One Song One Forest, qui œuvre pour la protection des forêts du monde entier. Ensemble, ils ont développé un programme visant à mener neuf projets à travers le monde, et ce dans les trois années à venir. Chacune de ces actions est parrainée par un ou des artistes, et fait l’objet d’une œuvre musicale inédite, ainsi que d’un podcast et d’un mini-documentaire. L’ensemble des revenus est ensuite investi dans chacun des projets soutenus.

Lors de la conception du morceau Tous Vivants, nous avons mis Youssoupha et Oumou en contact avec des scientifiques, des chercheurs, des experts, etc. afin qu’ils puissent en apprendre plus sur le rôle que joue la mangrove pour la biodiversité.

Un échange entre artistes et experts

Le premier de ces neuf projets a vu le jour en novembre, et œuvrait pour la protection des mangroves en Afrique de l’Ouest. Il était parrainé par la chanteuse malienne Oumou Sangaré et le rappeur français Youssoupha, qui ont dévoilé le morceau Tous Vivants à cette occasion. 

Pour Olivier Covo, il est primordial que les artistes qui font partie de l’aventure s’approprient pleinement les thématiques liées aux projets qu’ils défendent. "Lors de la conception de chaque titre, nous mettons en place une phase d’acculturation. Par exemple, pour la création du morceau Tous Vivants, nous avons mis Youssoupha et Oumou en contact avec des scientifiques, des chercheurs, des experts, etc. afin qu’ils puissent en apprendre plus sur le rôle que joue la mangrove pour la biodiversité. C’est une fois qu’ils se sont réellement imprégnés de ce savoir qu’ils ont commencé à écrire le texte."

Une vision holistique du label

Plus largement, Olivier Covo estime que si Mangroove Music est considéré comme un label musical, il est en réalité bien plus que ça. "Nous avons décidé de défendre cette cause par le biais de la musique, parce que c’est un langage universel, et qu’il permet de toucher les gens au cœur. Mais on ne fait pas que ça. Derrière, on fait des podcasts et des mini-documentaires, parce qu’une fois qu’on a touché les gens au cœur, il faut les toucher au corps et à l’esprit", explique-t-il. "D’un côté nous avons donc les artistes, qui nous font ressentir le monde grâce à leurs processus créatifs et leurs arts. Et de l’autre les experts, dont le but est de rendre compte de l’impact que notre action a concrètement sur le terrain." Outre Youssoupha et Oumou Sangaré, d’autres artistes ont décidé de rejoindre l’aventure et parraineront les prochains projets, à l’instar de Zazie, Gaëtan Roussel, Fakear ou encore Vicky R.

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici ! 

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre guide Idées Pratiques #11 : "Tout savoir sur l'alimentation bio".

Au sommaire : enjeux, analyses, entretien décryptages... 68 pages pour démêler le vrai du faux du bio !

 

©ID

 

Cliquez ici pour découvrir et commander votre guide Idées Pratiques.

#TousActeurs