QUESTION DU JOUR

Vente en ligne : cinq gestes pour limiter son empreinte carbone

Les ventes aux particuliers sur Internet ont progressé d'environ 14 % sur un an, selon la cartographie e-commerce 2018 du FEVAD.
©haythawin/Shutterstock

Les ventes sur Internet aux particuliers ont progressé au global de 14 % en un an en France, selon les chiffres-clés publiés le 20 juin par la Fédération e-commerce et vente à distance (FEVAD). Comment limiter l'impact environnemental des achats en ligne ?

Le e-commerce, qui concerne aussi bien l'alimentation que les biens culturels et technologiques ainsi que les vêtements et d'autres services en ligne, se développe rapidement dans l'Hexagone. Selon les derniers chiffres publiés le 20 juin par la Fédération e-commerce et vente à distance (FEVAD), au global, les ventes sur Internet aux particuliers ont progressé de 14 % sur un an et la part des ventes Internet réalisée sur mobile continue également d’augmenter fortement. Le chiffre d'affaires du e-commerce représentait 81,7 milliards d’€ en 2017, soit 14,3 % de plus qu'en 2016.

La FEVAD explique cette hausse par la diffusion de nouveaux écrans Internet, par l'augmentation des sites marchands et par l'élargissement des offres produits/services. 

A la question de savoir s'il faut privilégier ces commandes en ligne ou préférer l'achat en magasin, une réponse finalement évidente : cela dépend des cas. Selon l'Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie (ADEME), le e-commerce limite les déplacements des clients mais la réduction des impacts dépend beaucoup de la livraison finale des marchandises : "livrer en urgence et par petites quantités et multiplier les trajets augmentent la consommation de carburant et les émissions de gaz à effet de serre". Les ventes en ligne consomment également beaucoup d'emballages. Evidemment, acheter ses produits dans un magasin vers lequel on s'est rendu à pied, à vélo ou en transports en commun et non en voiture est une meilleure option pour l'environnement (d'autant plus si ce magasin propose des produits locaux). 

Quelques gestes durables lors de nos achats sur Internet :

1. Retirer ses achats dans un point relais qui concentre les livraisons ;

2. Eviter de renvoyer son colis en n'effectuant pas d'achats incertains : pour cela, on lit les commentaires sur des sites spécialisés, notamment pour des produits électroniques et on étudie précisément le guide des tailles s'il s'agit d'un vêtement ;

3. Eviter les livraisons express ;

4. Grouper ses achats s'ils peuvent tous se faire sur la même plateforme ;

5. Privilégier des enseignes locales, qui utilisent des matériaux ou des matières respectueux de l'environnement et qui ne suremballent pas leurs produits (quelques exemples pour les vêtements dans cet article d'ID).

L'idéal : acheter moins et se rendre autant que possible dans des commerces de proximité accessibles à pied.

Prêtez-vous attention à l'impact environnemental de vos achats en ligne ?

Choix
A lire aussi
Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.