Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Conso

Une carte interactive pour savoir où donner une seconde vie à ses meubles

Avec le repère "Maison du tri", les points de collecte et de recyclage des meubles usagés sont facilement identifiés.
©Animaflora PicsStock/shutterstock

Canapés, chaises ou tables basses vous encombrent ? Pour vous en débarrasser, un repère permettant d'identifier plus facilement les lieux de collecte du mobilier usagé a été récemment mis en place par l'organisme Éco-mobilier. Une initiative qui vise à encourager le zéro déchet à travers le principe d'upcycling.

Renouveler son intérieur tout en revalorisant ses anciens meubles ? C’est l’action proposée par l’organisme Éco-mobilier, en charge de la collecte et du recyclage des meubles qui a lancé samedi 24 octobre le repère "Maison du Tri". Ce dispositif permettra aux consommateurs de repérer plus facilement les points de collecte à  travers la cartographie qui recense ceux se trouvant à proximité. Une fois qu'ils ont repéré ces lieux, ils pourront déposer les meubles usagés dont ils veulent se séparer. L’objectif de cette initiative est de permettre aux consommateurs de donner ou de faire "upcycler" ses meubles près de chez eux, tout en ayant une garantie qu’ils seront revalorisés. Dans le cas où ces articles ne trouvent pas de preneurs, ils seront revendus ou alors donner à des associations.

Depuis son lancement en 2011, Éco-mobilier, qui est agréé par les pouvoirs publics, a collecté en moyenne chaque année près d'un million de tonnes de mobilier  qui est réutilisé ou recyclé à hauteur de 95 %. 

Pourquoi Maison du tri ? Parce que le geste écologique, pour tous nos objets, commence à la maison", explique Dominique Mignon, Présidente d’Éco-mobilier, dans un communiqué.

L’éco-organisme précise que la démarche de récupération et de valorisation est rendue possible grâce à l’éco-participation qui est appliquée à l'achat des meubles neufs depuis mai 2013. Aujourd’hui, Éco-mobilier renforce son engagement en développant des solutions de collecte avec la mise en place de ce programme. "L’idée est que le consommateur comprenne que les quelques euros qu’il paie sur son mobilier neuf servent au recyclage et à la revalorisation des vieux mobiliers. Mais aussi pour leur indiquer que tout le mobilier se recycle : c’est un cercle vertueux qui se met en place", souligne la chargée de communication.

Expérimenté dans cinq départements

Ce dispositif est pour l'instant expérimenté dans cinq départements : la Charente-Maritime, la Gironde, l’Ille-et-Vilaine, la Meurthe-et-Moselle, et le Nord. Éco-mobilier lance également un appel aux enseignes adhérentes, aux gestionnaires de centres commerciaux, les magasins, les épiceries de proximité ou encore les associations locales, afin d’étendre les points de collecte de proximité "Maison du tri" à l’ensemble du territoire français.

Également, pour encourager au zéro déchet, 250 rendez-vous sont programmés - sauf indications contraires avec les mesures sanitaires qui seront annoncées prochainement - devant l'entrée des enseignes de mobilier et de bricolage pour y déposer les meubles et autres équipements en fin de vie. Une tente Maison du tri sera installée pour les accueillir et des animateurs seront présents sur les lieux afin de donner des conseils et des solutions autour du réemploi, de la restauration et du recyclage. 

En outre, ce dispositif proposera des sacs à matelas qui permettront à chacun de se débarrasser de sa literie, tout en garantissant qu’elle sera recyclée dans les meilleures conditions. Emballé, le matelas pourra être repris à la livraison ou rapporté dans un point de collecte identifié sur Maison du tri.

La seconde main, un marché porteur ?

À noter que ces derniers mois, de nombreuses enseignes de l’ameublement commencent à surfer sur la vague de la seconde main. C’est notamment le cas de la marque suédoise Ikea qui a annoncé en octobre l’ouverture du premier magasin de vente des meubles de seconde main remis à neuf. Le magasin test ouvrira prochainement ses portes dans la ville suédoise d'Eskilstuna, et sera approvisionné en articles d’ameublement endommagés provenant des magasins Ikea ou encore des meubles et autres produits rendus par les clients. Une fois remis en état, ces produits sont revendus ou encore donnés à des associations.

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici !

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, commandez notre guide « La transition écologique Made in France ».

Au sommaire :  interviews, analyses, conseils et astuces… 68 pages de solutions pour consommer 100 % local et responsable !

Pour en savoir plus et commander votre guide, c’est par ici.

Merci ! #TousActeurs

A lire aussi
Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.