Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Conso

Quels sont les alcools les plus eco-friendly ?

Plus un alcool est fort, plus il est polluant selon la Fondation Good Planet.
©Van Duy

Plus un alcool est fort, plus il est polluant. C’est ce qu’indique la Fondation Good Planet dans un article sur l’alcool. Mais alors comment se repérer parmi les différents alcools et faire un choix écoresponsable ? ID fait le point.

Figurant à la sixième place, la France fait partie des pays consommant le plus d’alcool au monde. Ses habitants de plus de 15 ans consomment en moyenne 11,7 litres par an et par personne, selon les chiffres de Santé publique France publiés en 2020. Un impact conséquent pour notre santé, étant la troisième cause de mortalité, mais aussi pour l’environnement.

Entre la culture, la distillation ou la production, le transport et la distribution, l’empreinte environnementale diffère selon les alcools. Il parait donc difficile de se repérer parmi les différents types d'alcool. ID fait le point sur les boissons à privilégier lorsque l’on veut boire un coup (avec modération), sans porter atteinte à la planète. 

Les alcools forts sont les plus polluants

Certains alcools s’avèrent plus impactants pour l’environnement que d’autres. Selon la Fondation Good Planet, le rhum, fabriqué à base de canne à sucre dont la culture est très gourmande en eau et souvent faite à l’aide de pesticides est peu écologique. De même vodka et gin sont des alcools très polluants car les cultures de céréales, à partir desquelles ils sont fabriqués, consomment, elles aussi, beaucoup d’eau. Le processus de distillation est quant à lui très énergivore. Si l'on souhaite tout de même en déguster, mieux vaut choisir des alcools produits en France. 

Le vin

Bio, biodynamique ou naturel, le vin est souvent plus écologique et meilleur pour la santé. Pesticides ou produits chimiques sont prohibés dans ces vignes en faveur de techniques agricoles plus respectueuses de l’environnement. Certifiés grâce à des labels bio comme Ecocert, AB, ou Nature & progrès ou biodynamiques comme Demeter ou Biodyn, ils sont souvent garants de qualité. 

La bière

La culture des céréales comme l’orge ou le houblon est particulièrement gourmande en eau. Il faut ainsi cinq litres d’eau pour fabriquer un litre de bière. Le brassage, la fermentation et le transport de la bière seraient à l’origine d’émissions de gaz à effet de serre comprises entre 0,8 et 1,5 Kg de CO2 par litre de bière selon une étude danoise de 2010. Entre les canettes et les bouteilles, la consommation de bière produit aussi une grande quantité de déchet.

Il est cependant possible de réduire l’empreinte environnementale de cette boisson en privilégiant les pressions. Etant rechargeable, le fût limite les déchets. Aussi, il vaut mieux opter pour des bières locales afin d’en diminuer le temps de transport, ou produites à base de restes de pain comme la Babylone ou la Tosdada. D’autres bières, plus rares, sont certifiées bio comme la Gallia ou la Canopée.

Et les cocktails dans tout ça ?

La mixologie, ou l’art de faire des cocktails fait aussi sa transition écologique. Certains bars proposent ainsi de faire des cocktails à partir de produits locaux ou de saison. C’est le cas du bar Bisou à Paris qui opte pour des jus et sirops fabriqués à partir de produits français et de saison. Le bartender choisit aussi de réutiliser les restes de fruits et légumes pour en faire des garnitures. Son propriétaire Nicolas Munoz livre d’ailleurs une recette de cocktail ecofriendly sur le site villaschweppes à base de Gin Citadelle, made in France, de sésame torréfié, de citron et de crème de poire Merlet.

Pour plus d'informations sur l'alimentation, rendez-vous dans le guide pratique "L'écologie dans nos assiettes"

VIDEO SUR LE MÊME THEME

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici ! 

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre  guide pratique «  L’écologie dans nos assiettes  ». 

Au sommaire :  tout pour faire sa transition alimentaire en douceur et répondre aux enjeux d’une alimentation plus durable ! 

 


 

Pour en savoir plus  et commander votre guide,  c’est par ici. 

Merci ! #TousActeurs. 

A lire aussi
Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.