Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Idée pratique

Que planter et semer au mois de novembre ?

©Robinotof/Shutterstock

Retour de l'heure d'hiver, journées plus courtes, plus froides... Le mois de novembre marque la transition vers la saison hivernale. Que planter ou semer dans le jardin ? 

Les journées raccourcissent et se refroidissent en novembre, mais cela ne signifie pas pour autant l’abandon du jardin. Malgré un mois d'octobre record en termes de températures, la France a perdu plusieurs degrés cette semaine. Novembre voit d'ailleurs souvent arriver les premières gelées dans certains départements. Il s’agit alors de protéger les végétaux les plus sensibles au froid. Cependant, il est encore possible d’effectuer des semis et plantations, selon le climat de sa région. 

Quelles plantations ? 

Le climat du mois permet de continuer les plantations entamées en octobre, notamment les carottes, les choux, l’ail et les pois, ainsi que les châtaigniers concernant les arbres fruitiers de saison. Mais c’est également l’occasion de préparer ceux du printemps : framboisiers, cerisiers, pommiers... Ceux-ci pourront ainsi commencer à prendre racine dans le jardin avant le retour des températures plus chaudes du printemps dès le mois de mars dans certaines régions.

Au delà des fruits et légumes, il est également possible de planter certaines fleurs de saison, parmi elles les bruyères, narcisses ou les pensées. Quant aux arbres, on retrouve notamment les rosiers et les lierres à installer dans les jardins.

Quels semis ?

Le temps froid et humide caractéristique du mois de novembre n’est pas clément pour les semis de plein sol. Il est conseillé de privilégier ceux sous abris, pour les légumes ayant besoin de conditions plus tempérées pour pousser, à l'image des oignons, radis ou encore des fèves.

Entretien du sol, arbres à tailler

Enfin, pour le reste du jardin, l'entretien du sol reste nécessaire afin d'éviter les effets des intempéries. La période est encore optimale pour continuer le paillage et le compost pour garder une terre riche en matières organiques et réchauffée pour conserver la biodiversité présente sous la pelouse.

Dernier point à ne pas négliger : l'entretien des arbres. Il s’agit notamment de tailler les branches les plus fragiles, couper les fleurs fanées et retirer les derniers fruits pour éviter qu’ils ne pourrissent. 

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici ! 

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre guide Idées Pratiques #11 : "Tout savoir sur l'alimentation bio".

Au sommaire : enjeux, analyses, entretien décryptages... 68 pages pour démêler le vrai du faux du bio !

Cliquez ici pour découvrir et commander votre guide Idées Pratiques.

#TousActeurs