Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

INFO PARTENAIRE

Quatre bonnes raisons de passer aux toilettes japonaises

© Boku

Massivement utilisées au Japon et en Corée du Sud (80% des ménages en sont équipés dans le pays) depuis presque 40 ans, l’usage en France des toilettes japonaises reste anecdotique. Une jeune société souhaite démocratiser ces sanitaires pas comme les autres dans l’Hexagone et rendre le bien-être accessible à tous.

La majeure différence entre les toilettes japonaises et celles présentes dans la plupart de nos domiciles reposent sur une fonction essentielle : l’utilisation de l’eau pour le lavage intime pour compléter voir remplacer entièrement le papier toilette. 

S’il est parfois compliqué et coûteux pour un ménage de faire installer par un professionnel de nouveaux WC à la japonaise “classiques”, (il faut souvent retirer le sanitaire existant et la plupart de nos toilettes ne sont de toute manière pas équipées de prises), une entreprise française a développé un accessoire avec jets d’eaux intégrés que l’on vient tout simplement greffer soit-même sur des toilettes existantes et qui fonctionne sans électricité. Explications avec William Montagu, le fondateur de Boku

Pour réduire sa consommation de papier toilettes 

Nous nous souvenons tous de la pénurie de papier toilette dans les grandes surfaces survenue en début de crise sanitaire. Selon certains spécialistes, une telle panique s’explique par le fait qu’en acheter procure un sentiment de sécurité. La moitié des Français emporterait même du papier toilette avec eux sur une île déserte ! Une catastrophe quand on connaît l’impact environnemental de ce déchet à usage unique

Pour lutter contre cette aberration, William Montagu propose un produit qui permettrait d’en réduire drastiquement sa consommation  : “ Hormis utiliser un bidet ou une bouteille d’eau, il n’existe que l’alternative des toilettes japonaises. Mais, elles sont souvent très chères dans le commerce et étant locataire, je ne pouvais de toute façon pas faire de travaux chez moi pour en installer. C’est alors que m’est venue l’idée de Boku, une réponse innovante dans un secteur qui n’évolue plus depuis près de trente ans et qui permet de réduire sa consommation de papier toilette de 80%.” 

Pour faire des économies 

Imaginez l’impact sur votre portefeuille : 80% de papier toilette en moins, ça en fait des économies! Sans compter que vous réduisez aussi le risque de boucher vos WC, c'est-à-dire moins de dépenses en plombier ou en produits d’entretiens. 

C’est également la facture d’eau qui diminue pour l’environnement. En effet, le papier hygiénique (qui concerne l’essuie-tout, les mouchoirs ou encore le papier toilette) est fabriqué à partir de pâte à papier composée à 97% d’eau.

En moyenne, un européen consomme jusqu’à 120 rouleaux de papier toilette par an. Sachant qu’il faut presque 178 litres d’eau pour ne produire qu’un seul rouleau, ce sont jusqu’à 21 360 litres qui sont gaspillés par personne et par an. “En utilisant Boku, vous pourriez donc économiser l’équivalent de 2 litres d’eau par jour pendant 24 ans ”précise William. “Le principe est donc d’utiliser un peu d’eau supplémentaire (en moyenne 0,6l par passage), pour en économiser en grande quantité ailleurs dans la chaîne de production du papier toilette!”

On pourrait croire que cela représente un gaspillage d'eau conséquent, mais en réalité la consommation est de 0,6 litres par passage.
© Boku

Pour lutter contre la déforestation  

Pour produire du papier hygiénique, plus de 13 millions d’arbres ont été abattus dans le monde seulement depuis le 1er janvier 2022 selon Planétoscope. Par an, cela représente un peu moins de 100 millions d’arbres. A elle toute seule, cette industrie représente 15% de la déforestation mondiale ! 

A chaque fin d’exercice, la start-up prévoit ainsi un gros plantage d’arbres en France via l’association REForest'Action. Le but est simple : compenser l’empreinte carbone émise par la production et la livraison des produits. 

Pour être plus propre 

 Ceux ayant déjà testé les toilettes japonaises confirmeront : l’utilisation de l’eau est bien plus hygiénique que le papier et le bien-être qui s’en dégage sans équivoque. En effet, celui-ci se contente d’essuyer et d'étaler les bactéries mais ne nettoie pas, et son utilisation peut également provoquer de nombreux inconforts intimes.  

Eh oui, au-delà de ne pas accomplir correctement sa fonction numéro une, le papier toilette est souvent bourré de colorants et autres parfums qui peuvent avoir des propriétés irritantes. Même celui dit écologique peut avoir des effets néfastes sur le corps. Le papier recyclé est par exemple fabriqué à partir de feuilles de bureau récupérées. L’encre qui survit au traitement et à la formation contient une dose importante de bisphénol A, une substance chimique qui peut passer par les muqueuses et causer des troubles, notamment de la fertilité.

“Au - delà de l’aspect écologique et sanitaire, c’est bien l’idée d’améliorer fortement le bien-être aux toilettes des français qui nous anime. Notre ambition s'étend plus loin que notre premier produit : je souhaite rendre l’hygiène accessible à tous” conclut William qui a vu son entreprise devenir le projet le plus financé dans sa catégorie sur Ulule

En partenariat avec Boku

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici ! 

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre guide Idées Pratiques #9 : Comment vivre presque sans plastique ?

Au sommaire : état des lieux de la place du plastique dans nos vies, conséquences sur l'Homme et l'environnement, solutions pour s'en débarrasser... 68 pages de solutions pour passer à l'action.

Cliquez ici pour découvrir et commander votre guide Idées Pratiques.

#TousActeurs 

A lire aussi
Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.