Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

idées pratiques

Quatre alternatives à la fast fashion

©evrymmnt/Shutterstock

A l'arrivée des beaux jours, nul besoin de renouveler sa garde-robe dans les enseignes de fast fashion. De nombreuses alternatives existent pour une mode plus éthique.

Au lendemain du déconfinement, de nombreuses vidéos ont circulé sur les réseaux sociaux pointant du doigt les longues files d'attente à l'ouverture des boutiques Zara notamment. 

Les magasins réouvrent, les livraisons reprennent leur cours progressivement et après deux mois de déconsommation, nombre de Français semblent avoir envie de se faire plaisir. Et pourquoi pas avec une mode plus éthique ? Les solutions ne manquent pas pour dessiner ce "monde d'après" tant fantasmé depuis ces dernières semaines. Voici - entre autres - quatre alternatives à la fast fashion.

La seconde main

Si cette catégorie englobe différentes solutions, il s'agit simplement de faire durer le vêtement le plus longtemps possible dans le temps. En d'autres mots, ne pas porter de neuf. Première solution : direction les friperies, spécialisées dans le vintage de seconde main. Si l'on y trouve parfois de vieux chiffons, des pépites peuvent aussi s'y nicher et une chose est sûre : ce sont souvent des vêtements qui ont traversé les époques. En outre, les prix sont pour la plupart des boutiques plutôt raisonnables par rapport au neuf.

Autrement, il est également possible de se procurer de la seconde main en ligne, entre particuliers. Des plateformes telles que Vinted en ont fait leur fond de commerce : on y vend ou achète les vêtements dont on ne veut plus en fixant ses propres prix et la plateforme se charge faire la mise en relation et mener à bien la vente.

En effet, les solutions pour se procurer de la seconde main pullulent un peu partout. Tant que même certaines enseignes de fast fashion ont pris ce tournant : à l'image d'Asos et de sa catégorie "Marketplace".

L'upcycling

Ou "surcyclage" en français. L'upcycling consiste à recycler un vêtement en l'améliorant. Là encore, on allonge sa durée de vie en lui procurant un second souffle : transformer un jean troué en short, teindre un tee-shirt délavé d'une autre couleur, etc. 

Pour les plus aguerris en couture, on peut même créer de toutes nouvelles pièces en réutilisant les tissus. Un peu de créativité et quelques recherches sur le Net pour trouver des idées originales, comme ici ou .

En bref, lorsque l'on souhaite se débarrasser d'un vêtement trop petit, trop usé, ou simplement qui ne nous plaît plus, pourquoi ne pas se demander avant de le jeter : "Comment pourrais-je le revaloriser ?".

Le neuf éthique

Certains ont encore du mal à porter des vêtements de seconde main qui auraient eu une vie auparavant. Dans ce cas, plutôt que de courir chez H&M, pourquoi ne pas se tourner vers des petites enseignes de mode éthique ? De nombreuses marques made in France garantissant traçabilité, proximité, qualité naissent depuis ces dernières années. Il faudra en revanche compter un budget plus conséquent, justifié par une juste rémunération des différents acteurs de la filière.

Enfin, certaines plateformes rassemblent plusieurs marques de mode éthique sur une seule et même marketplace : ici par exemple. 

Le troc

Une autre idée pour renouveler sa garde robe en contournant la fast fashion : si l'on donne souvent lorsque l'on veut désencombrer ses placards, on peut aussi troquer. La pratique se généralise de plus en pus, notamment entre amis : pourquoi ne pas organiser une séance de troc à domicile avec ses proches ? Chacun ramène ses sacs de vêtements dont il veut se débarrasser, et on les échange les uns avec les autres. Ce tee-shirt dont on ne veut plus plaira peut-être beaucoup à son meilleur ami.

La pratique se généralise aussi au-delà de la sphère privée : Vinted par exemple a ajouté la possibilité de l'échange entre utilisateurs à son tableau. Il suffit simplement de se mettre d'accord entre chaque parties pour les modalités de troc. Un bon moyen d'un côté de se débarrasser de ce que l'on ne veut plus et de l'autre, s'offrir une nouveauté... gratuitement. 

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici !

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre guide « La mode éthique dans nos dressings ».

Au sommaire :  interviews, quiz, conseils et astuces… 68 pages de solutions pour se mettre à la mode éthique ! 

Pour en savoir plus et commander votre guide, c’est par ici. 

Merci ! #TousActeurs.