Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

INFO PARTENAIRE

Pollution de l’air intérieur : ces purificateurs sans filtre et sans bruit chassent les particules

Fabriqués en France, les appareils de la marque Teqoya diffusent des ions négatifs directement dans le volume de la pièce, sans pulsion d’air.
© Laurent Sacco

A l’heure de la crise sanitaire, les ventes de purificateurs d’air s’envolent. Parmi les acteurs présents sur le marché, Teqoya propose une solution silencieuse qui émet des ions sans générer d’ozone. Eclairage avec son fondateur Pierre Guitton. 

Des ions pour dire adieu à la pollution ? C’est le parti pris de Teqoya, spécialisée dans la fabrication de purificateurs d’air ioniseur. Née en janvier 2015, cette jeune pousse made in France s’inspire d’une technologie imaginée dans les années 90 par Jacques Breton, professeur de sciences physiques à l’université de Bordeaux. Pendant quinze ans, ce scientifique a étudié l’ionisation de l’air, et a développé une solution permettant d’émettre une grande quantité d’ions, sans générer d’ozone

“En 2007, je cherchais une méthode pour soulager l’asthme de ma fille. Un ami m’a parlé de cette technologie. J'ai été très vite convaincu de ses bienfaits”, relève Pierre Guitton, PDG de Teqoya. Lors de l’épisode de pollution parisien de 2014, ce polytechnicien décide de pousser l’analyse plus loin et fait réaliser une batterie de tests en laboratoire pour mettre sur pied son ioniseur d’air Teqoya. “Je voulais proposer une solution efficace et sûre, discrète, silencieuse, sans filtre à remplacer et très robuste”, détaille le fondateur. 

Des économies d’énergie 

Peinture, produits d’entretien, moisissures, animaux domestiques : les causes de la pollution de l‘air peuvent être multiples. Aujourd’hui, plusieurs techniques existent sur le marché pour diminuer ses effets : celle des purificateurs d’air à filtres, qui permet de capturer les particules fines, ou encore celle des ioniseurs. Ces systèmes envoient des ions, chargés positivement ou négativement. Ceux-ci vont se fixer aux particules en suspension qui sont ensuite attirées majoritairement vers le sol ce qui peut générer une légère pollution. “Celle-ci est difficilement visible, il s’agit de quantités infimes comparées à ce que nettoie le ménage habituel”, ajoute Pierre Guitton. 

Fabriqués en France, majoritairement en Nouvelle Aquitaine, et garantis dix ans, les appareils de la marque Teqoya diffusent des ions négatifs directement dans le volume de la pièce, sans pulsion d’air. Résultat : ils consomment très peu d’énergie. “Cela représente environ 3 euros d’électricité par an”, fait remarquer le PDG. 

Une bonne alternative aux purificateurs d’air traditionnels, selon la marque. “Les filtres de ces appareils nécessitent un remplacement régulier. La nuisance sonore du ventilateur peut également se révéler gênante en usage continu, abonde le fondateur. Leur consommation d’énergie élevée contribue par ailleurs à l’augmentation de notre empreinte carbone, comme on peut le constater en Chine où la purification de l’air est massivement utilisée”, ajoute-t-il. 

De petite taille, les appareils sont utilisés aussi bien pour un usage domestique, dans les chambres et les espaces de vie, que dans les espaces de travail.
© Laurent Sacco

Une augmentation des ventes de 60% 

La marque française réalise environ 70% de son chiffre d’affaires à l’export dont une bonne partie sur le sol chinois. Teqoya affiche par ailleurs une belle progression de ses ventes dans l’Hexagone, dopées notamment par l’intérêt grandissant pour les purificateurs d’air en Europe et ailleurs.

Selon Pierre Guitton, la crise sanitaire a accéléré la prise de conscience de l’opinion vis-à-vis des polluants transportés par l’air. “Notre activité a augmenté de 60% en 2020, à l’export mais également en France”, note le dirigeant. 

De petite taille – une demi-boîte de chaussures pour le Teqoya 200 par exemple, les appareils sont utilisés aussi bien pour un usage domestique, dans les chambres et les espaces de vie, que dans les espaces de travail ou en voiture. Les prix diffèrent selon les usages. Il faut compter 199 euros pour le modèle voiture Teqoya Nomad, 379 euros pour le modèle chambre Teqoya 200, ou bien 549 euros pour le modèle salon Teqoya 450.  

Sans émission d’ozone 

Si les épurateurs d’air intérieur semblent présenter de nombreux atouts, l’ANSES (agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) met toutefois en garde sur l’efficacité de certains appareils. Dans un rapport publié en 2017, l’agence pointait notamment du doigt le fait que l’ionisation puisse émettre de l’ozone, un gaz toxique.  

De son côté, Teqoya assure, rapport également à l’appui, que ses appareils ne produisent pas d’ozone ou autre gaz oxydant. “Notre technologie est le résultat d’une vingtaine d’années de recherche et de développement. Elle a fait l’objet de nombreuses expérimentations, en laboratoire et sur le terrain, et l’observation d’appareils en fonctionnement sur une aussi longue période permet de bien maîtriser aujourd’hui l’endurance de notre innovation”, soutient Pierre Guitton. 

Teqoya possède aujourd’hui six brevets et collabore avec cinq laboratoires affiliés au CNRS, ainsi qu’avec le CERTAM (laboratoire spécialisé notamment dans la qualification des émissions de polluants) pour le développement et la qualification expérimentale de leurs technologies. Certains de ces travaux ont par ailleurs reçu le soutien de l’ADEME, la Région Nouvelle Aquitaine et BPI France.  

En quête perpétuelle d'innovations, la marque va lancer dès septembre 2021 de nouveaux produits, co-développés avec des industriels du bâtiment dont ALDES Aéraulique, leader français de la ventilation des bâtiments.  

En partenariat avec Teqoya.

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici ! 

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre guide pratique « Slow Life : mode d’emploi pour ralentir »

Au sommaire : tout pour entreprendre un passage à une vie plus douce et apprendre à ralentir dans tous les domaines du quotidien.

Pour en savoir plus et commander votre guide, c’est par ici.

#TousActeurs