Abonnez-vous

à toute l'info durable !

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Conso

Neuf alternatives au "Black Friday"

Le Black Friday est un jour qui promeut la surconsommation et qui entraîne des effets désastreux sur l'environnement.
©Capture d'écran Twitter/@EricFerreres

La tradition américaine du "Black Friday" a fait son apparition en France en 2013. Considérée comme étant une journée de la consommation à outrance par excellence, la pratique commerciale a des effets désastreux sur l’environnement. Pour contrer cette pratique commerciale, des marques, associations et collectifs se mobilisent. 

#StopBlackFriday, c’est le hashtag sous lequel a été relayé l’amendement de Delphine Batho visant à interdire le Black Friday en France. Cette année, sur Internet, dans les vitrines ou les médias, les mobilisations se multiplient pour en finir avec "cette opération (qui) se base sur une communication et une publicité tapageuses valorisant le consumérisme avec des formes de pratiques commerciales assez agressives" desservant et trompant le consommateur, selon les mots de la députée des Deux-Sèvres. Parmi la pléthore des initiatives engagées contre le Black Friday, ID en a sélectionné pour vous une dizaine. 

Le Social Friday de la Croix Rouge 

L’alternative de la Croix Rouge œuvre pour l’up-cycling et le réemploi solidaire. Elle permet aux étudiants, demandeurs d’emploi et bénéficiaires du RSA d’avoir une remise de 30 % sur une sélection d'articles de seconde main dans ses boutiques solidaires et recycleries "Croix-Rouge insertion". Ces boutiques embauchent des personnes faisant face à des difficultés d’accès à l’emploi. Le but de cet anti-Black Friday est d’offrir à chacun une place dans une économie durable en dédiant cette journée à ceux qui en ont le plus besoin, souligne la "Croix-Rouge insertion" dans un communiqué. 

Résister avec le Défi "Rien de neuf"

"Réduire notre production et notre consommation d’objets neufs": Zero Waste France lance un appel à la résistance ce vendredi en publiant une pleine page dans le journal Libération. L'association communique sur "la triple exploitation" qu’engendre, d’après celle-ci, le Black Friday : "celle des ressources naturelles de la planète, de millions de travailleuses et travailleurs, et des revenus de chacun", précisent-elle dans un communiqué. Zero Waste souligne par la même que les coûts humains, sociaux, environnementaux ainsi que la dépendance économique que produisent ces périodes de pseudo-promotions. Pour lutter contre le Black Friday, le site internet du Défi "Rien de neuf" recense plus de 400 alternatives disponibles. 

Le Green Friday 

C’est la troisième édition du Green Friday qui donne la réplique au Black Friday en luttant contre l’hyperconsommation à travers des opérations et actions éco-responsables en France et en Belgique. Sur son site, le Green Friday se définit comme "événement éco-citoyen, collectif militant, journée de sensibilisation…  Peu importe la forme, le Green Friday est d’abord une philosophie pour une consommation responsable et raisonnée". L’association Green Friday, qui est aussi une marque, regroupe des "membres qui s’engagent à mener des actions concrètes tout au long de la journée du 23 novembre et militent en faveur d’une consommation responsable. À terme, le dernier vendredi de chaque mois est appelé à devenir un rendez-vous marquant de la sensibilisation à la lutte contre l’hyperconsommation".

"Patagonia" double chaque don versé aux organisations environnementales

La marque de vêtements et d’équipements "double chaque don pour la planète". Du 29 novembre au 31 décembre, "Patagonia", via son site Patagonia Action Works, double chacun de ses dons versés aux organisations environnementales pour faire en sorte que le mouvement initié par le Black Friday ait une incidence positive.

#BlackForGood

En France, 90 entreprises soutiennent, par le biais de cette initiative, 32 associations allant de la lutte contre le cancer à la protection des jeunes LGBTQ+ en passant par la reforestation et l’accès à l’hygiène féminine. De quelle manière ? Simplement en leur reversant une partie de leur chiffre d’affaires sur la période du 29 novembre au 2 décembre, correspondant à la période de remises du Black Friday.

La conférence "Consommer mieux et moins : boycottons le Black Friday" des Canaux

"Symbole de l’hyperconsommation, cet événement implique des surproductions de biens manufacturés voraces en ressources, souvent non renouvelables et polluantes" : l’association "Les Canaux" propose le 28 novembre une conférence avec le Groupe SOS et le Mouves tous deux membres du collectif #Nousommesdemain. Le but est d’inviter à la réflexion sur les "modes de consommation actuels en mettant autour de la table les acteurs phares du boycott du Black Friday, comme le Green Friday et Envie", précisent-ils sur leur site.

Faguo rassemble pour un "Make Friday Green Again"

Pour répondre à cette pratique américaine, la marque française de vêtements éco-responsables "Faguo" a lancé "Make Friday Green Again", un collectif qui réunit 450 marques et s’oppose à la journée de promotions du Black Friday. Dans un entretien avec ID, Nicolas Rohr, cofondateur de la marque, a expliqué ses motivations à la création du collectif : "Nous ne faisons pas le Black Friday. Nous le disons aussi fort que des marques qui le font. Les marques (du collectif) s'engagent à avoir une espèce de pédagogie au cours de cette journée et à inciter les consommateurs à prendre conscience de ce qu'ils ont déjà dans leur vestiaire pour ensuite trier, revendre, recycler... ".

Internet se #jedéconnectepourlaplanète 

Le collectif #nousommesdemain appelle les entreprises ainsi que les citoyens à ne pas effectuer ou honorer de commandes sur Internet dans le but de boycotter le Black Friday et la Cyber Week qui en découle. En 2018, 1 million de colis commandés ont été livrés rien que sur la capitale. 

"Nature & Découvertes" lance un #FairFriday pour le sauvetage des oiseaux

"Parce qu’il y a urgence à lutter contre l’érosion de la biodiversité", l'enseigne de magasins "Nature & Découvertes", aussi engagée dans le collectif "Make Friday Green Again", propose des "ateliers oiseaux" pour sensibiliser à la menace de disparition de certaines espèces, et la Fondation du groupe double l’arrondi lors du paiement pour la Ligue pour la Protection des Oiseaux. 

Vous avez apprécié cette information ? Pour nous permettre de préserver notre indépendance et vous proposer des contenus toujours plus nombreux et rigoureux, vous pouvez soutenir notre travail. 

Si vous avez une minute et 1€, cela peut faire la différence pour nous. Merci ! #TousActeurs.