Conso

Lolistraw : et si vous mangiez vos pailles ?

Fabriquée à partir d'algues, la paille de Loliware est comestible. si vous ne la mangez pas, elle se dissout en 24h dans l'eau et disparaît en 60 jours dans un compost.
© Loliware

Vous avez participé à la journée sans paille car vous êtes écolo-friendly, mais vous ne pouvez pas boire votre Mojito sans ? Et si vous mangiez votre paille (voire votre verre), en choisissant des pailles comestibles ?

"Aux Etats-Unis, 500 millions de pailles en plastiques sont utilisées chaque jour ! Imaginez à l'échelle de la planète... Peu ou pas recyclées à cause de leur petite taille, dans le meilleur des scénarios, elles sont incinérées avec nos ordures ménagères. Dans le pire des cas, elles échouent avec les 8 millions de tonnes de déchets plastique qui viennent polluer nos océans chaque année et y menacer la biodiversité marine." Là, elles mettront en moyenne deux cent ans avant de se déliter en minuscules fragments de polypropylène ou finiront dans l'estomac d'un requin ou d'un autre animal marin... On estime que 90 % d'entre eux auraient déjà ingéré du plastique et l'ONU prévoit que si l'homme ne réduit pas sa consommation, d'ici 30 ans, le poids du plastique dans nos océans sera supérieur à celui des poissons...

Loliware, la start-up part en guerre contre le plastique

"C'est très dérangeant de penser que quelque chose qu'on utilise pendant cinq minutes polluera la terre, la mer ou l'atmosphère pendant deux siècles", s'insurgent Leigh Ann Tucker et Chelsea Birganti, deux designers industrielles américaines et fondatrices de Loliware, "la première start-up au monde de bioplastiques comestibles". Oui, oui, vous avez bien lu ! Le défi de ces deux anciennes étudiantes de la Parson's school of design est de remplacer les objets en plastique de notre quotidien par un nouveau matériau qu'elles qualifient de "biodigérable", c'est-à-dire comestible et à défaut biodégradable en un temps record. En 2014, inspirées par le fameux Jell-O et entourée d'une équipe de chercheurs et d'ingénieurs, elles étudient les propriétés de la gélatine et son potentiel en tant que matériau. Leurs recherches les conduisent à l'agar-agar, un gélifiant toujours comestible, mais végétal celui-là, puisque conçu à partir d'algues rouges. La base parfaite pour concevoir leur nouveau matériau. "Riche en nutriments, l'algue se développe rapidement et se nourrit de CO2. Cultivée dans l'eau, donc hors sol, c'est une base beaucoup plus écologique que le maïs, à partir duquel sont actuellement construits la plupart des bio-plastiques", explique Leigh Ann.

Une paille comestible, 100% compostable et marine-dégradable !

Dès 2015, elle lancent « Loliware », le premier gobelet comestible d'une longue série à venir. Il est fabriqué à partir de sucre de canne et de sirop de tapioca biologiques, d'eau et d'algues ! Il se conserve un an dans son emballage original. Une fois utilisé, vous pouvez donc... le manger. Et à défaut, il est 100 % compostable. Le succès est immédiat. Surfant sur la vague médiatique qui s'empare du concept Loliware, les deux jeunes femmes sortent une nouvelle collection chaque saison. Yuzu, mangue, mais aussi thé matcha, ou encore chocolat et même pastèque, depuis le lancement, elles ont déjà remplacé 150 000 gobelets en plastiques ! Actuellement en rupture de stock  (une nouvelle recette est à l'étude, mais chut...) mais pas d'idée, les voici qui récidivent avec la Lolistraw, la première paille en bio-plastique 100 % comestible et "marine-dégradable" au monde ! Fabriquée elle aussi à base d'algues, d'eau et d'autres ingrédients naturels tenus secrets, la paille est conçue pour disparaître le plus vite possible après utilisation. En quelques minutes, si vous décidez de la manger. En 24 heures, si elle se retrouve plongée dans un liquide (c'est toujours ça que les tortues n'avaleront pas). Et en 60 jours dans un compost.

Zéro calorie et garantie sans OGM

Pour le lancement de sa "paille du futur", Loliware a misé sur une campagne de financement participative massive. Sur Kickstarter, plus de 1000 contributeurs ont déjà permis de récolter près de 50 000 dollars pour lancer la production et ça continue actuellement sur indiegogo. Les pailles y sont disponibles en précommande (attention, il faut une adresse aux Etats-Unis) au tarif de 10 dollars le pack de 10 pailles. Les contributeurs qui commanderont pour 25 dollars, en plus de participer au mouvement sans plastique, pourront voter pour le goût et la couleur de la collection de lancement. Rose, mangue, yuzu, charbon, palo santo... ou vanille (notre petit chouchou), le suspens sera bientôt levé !

En effet, "actuellement en fabrication, les premières Lolistraw devraient être commercialisée en août 2018", annonce Loliware. Juste à temps pour vous rejoindre vous et votre mojito sur les plages californiennes ! En revanche, si vous ne prévoyez pas de traverser l'Atlantique cet été, il faudra attendre 2019 pour les voir débarquer en France. Et pas de panique si vous êtes au régime, la Lolistraw en plus d'être 100 % sans OGM est certifiée zéro calorie !

A lire aussi
Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.