Conso

Ces objets en plastique qu’on peut facilement remplacer

Êtes-vous prêts à vivre sans plastique ?
©MOHAMED ABDULRAHEEM/Shutterstock

La loi commence à interdire certains objets en plastique à usage unique. Et si on la devançait pour éliminer de notre quotidien le plastique superflu.

Depuis le 1er janvier dernier, les microbilles en plastique, qu’on retrouvait dans les produits exfoliants, sont proscrites dans les cosmétiques. En 2020, ce sera le tour des cotons-tiges et des verres, gobelets et assiettes en plastique. Et si on s’en passait dores et déjà et on en profitait pour dire adieu à d’autres objets en plastique ? Pourquoi ? Parce qu’il y a urgence. Chaque minute, l’équivalent d’un camion poubelle rempli de plastique est déversé dans l’océan, selon l’ONG Break Free From Plastic.

- Pour remplacer l’exfoliant aux microbilles, le marc de café, mélangé à un peu d’huile végétale, fait merveille. Si vous ne buvez pas de café, utilisez des amandes en poudre.

- Les cotons-tiges avec bâtonnet en plastique peuvent très simplement être substitués par les mêmes avec bâtonnets en carton (dans tous les magasins bio). On trouve aussi des « cure-oreilles » réutilisables en bambou (chez Lamazuna, spécialiste de la cosmétique zéro déchets, par exemple).

- Pour la vaisselle en plastique, inutile de vous faire un dessin. De vraies assiettes pour les barbecues dans le jardin, seront beaucoup plus chic. Si vous n’aimez pas faire la vaisselle et pour les autres évènements de la vie comme les pique-nique, les fêtes, les buffets, prévoyez des plats qui se mangent avec les doigts !

- Bye-bye les pailles, qui ne sont au fond d’aucune utilité. Si on n’arrive pas à vivre sans, on peut investir dans des pailles en inox, comme celles de GaspaJoe .

- Oui, le film plastique, en cuisine, c’est vraiment pratique. Mais quand, on réalise qu’en posant une assiette sur un bol, on obtient le même résultat et qu’on découvre qu’il existe des couvre-plat en lin bio et des emballages en cire d’abeille lavables et réutilisables (dans cette Boutique Zéro déchet, par exemple), on se sent moins bête.

- Les brosses à dents, on les aime éventuellement en bioplastique avec tête rechargeable, et fabriquées en France, s’il vous plait (notamment chez Lamazuna), et on les trouve tellement belles en bambou chez My Boo Company.

- Pour ne plus jamais acheter de tampons avec leurs applicateurs jetables, la solution est désormais bien connue, il s’agit de la coupe menstruelle. Toutes les femmes qui l’ont adoptée se réjouissent de son usage simple et des économies qu’elle permet. Vous avez des questions à son sujet ? Regardez, cette vidéo drôle et sans tabou.

- Pour pousser le cran plus loin encore, on passe à la cosmétique solide. Nos shampooings sont composés d’eau à 80%. Si on l’élimine, le résultat pour nos cheveux est le même et on économise une bouteille en plastique. Ca marche aussi avec le dentifrice ou le déodorant, comme le prouve encore une fois Lamazuna ou des marques comme Pachamamaï ou Secrets de Provence.

A lire aussi
Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.