edito

La fin annoncée du plastique ?

Les scientifiques interpellent l'opinion depuis 20 ans sur le plastique
©Stephane Bidouze/Shutterstock

Les alternatives au "tout plastique" se multiplient dans un contexte de remise en cause d'une matière qui a montré ses limites. Le gouvernement envisagerait que 100 % du plastique soit recyclé, une mauvaise solution pour certains qui prônent la généralisation d'une éco-conception.

Encore un chiffre qui s'ajoute à toute une série d'autres qui se suivent et se ressemblent. 26 %, c'est le volume des emballages en plastique recyclés en France d'après une enquête du magazine 60 millions de consommateurs

En cause, la majorité de ces emballages qui "sont composés de plusieurs matières et souillés. La faiblesse des volumes ou la complexité du tri rend leur recyclage trop coûteux". De plus, ces emballages ne représenteraient en fait qu'un tiers de tout le plastique consommé en France, avec une multitude d'objets en plastique non-recyclable (gants, barquettes alimentaires, jouets...).

La voie du recyclage

Le gouvernement a annoncé fixer un objectif de 100 % de plastique recyclé d'ici 2025 dans un contexte où la France consomme quelque 4,6 millions de tonnes par an. Une projection ambitieuse qui ne règle pas le problème à la source, avant le recyclage il y a la conception. Et de nombreuses alternatives fleurissent dans tous les domaines, jouets en plastique végétal, pailles et sacs en plastique biodégradable. Les gestes pour consommer moins de plastique sont de plus en plus connus qu'il s'agisse de ne plus utiliser de cotons-tiges, de sacs ou encore de films plastique. A ce stade, il n'y a pas de petits gestes.

L'urgence de la situation

Chaque minute, l'équivalent d'un camion benne rempli de plastique est jeté dans les océans. Cela fait 20 ans que les scientifiques tirent la sonnette d'alarme sur ce qu'on appelle communément le 7ème, voire le 8ème continent qui contiendrait quelque 750 000 débris par km2 ! Sans parler des risques liés à l'utilisation de cette matière, notamment pour les enfants, ni des ressources nécessaires à sa conception.

L'urgence doit donc se manifester sur tous les fronts, de la production, en passant par l'usage et le recyclage. #TousActeurs