Conso

Les bons plans d'ID pour manger bio sans se ruiner

©goodluz/Shutterstock

La Fourche, Aurore Market, le réseau VRAC ou les AMAPs... ID a répertorié quelques initiatives permettant de se procurer des produits bio à moindre coût.

Le bio est-il toujours plus cher que son équivalent conventionnel ? Souvent, oui. Dans une étude publiée au mois d'août 2017, l'UFC-Que Choisir concluait qu'un panier de fruits et légumes bio revenait à 79 % plus cher que son équivalent rempli de produits conventionnels. Un surcoût qui s'explique notamment par des rendements plus faibles, une main-d’œuvre plus importante et les coûts des contrôles et de la certification bio. Autre cause non négligeable pointée du doigt par cette étude - bien que contestée par la Fédération du commerce et de la distribution : les marges des grandes surfaces sur les produits bio qui représenteraient 46 % de ce surcoût. Un surcoût en partie évitable en privilégiant certaines pistes pour accéder au bio. ID vous en suggère quelques unes.

Aurore Market

Cette épicerie en ligne, lancée au mois de février 2018, propose des produits bio 25 à 50 % moins chers qu'en magasin, contre une adhésion annuelle de 60 euros (ou 5 euros par mois). Plus de 3000 références sont proposées dans différentes catégories : épicerie (riz, pâtes, chocolat, légumes en bocaux...),  mais aussi hygiène et beauté, vêtements ou jardin. Inspirée de l'entreprise américaine Thrive Market, Aurore Market a été créée par quatre entrepreneurs soucieux de permettre un meilleur accès aux produits bio. De plus, pour une adhésion achetée, une adhésion est offerte à une famille à faibles revenus. Pour atteindre ce tarif, la startup a limité les intermédiaires et réduit les marges. Malgré tout, "ces produits restent plus chers que le conventionnel" expliquait Icham Aïssou, l'un des fondateurs, dans une interview accordée au Parisien.

La Fourche

Même principe pour la Fourche, créée en septembre 2018, qui sélectionne des produits bio "à fort engagement environnemental et social". Ils sont vendus de 20 à 50 % moins chers qu'en magasin, grâce à l'absence de marge distributeur. Il est ainsi possible de faire ses courses en ligne en triant par "valeur" afin d'y trouver des produits entre autres véganes, sans gluten, fabriqués en France ou issus du commerce équitable. Pour cela, il est également nécessaire de devenir adhérent, à raison de 58,80 euros pour un abonnement à l'année ou 7,90 euros par mois pour un abonnement mensuel. Pour une adhésion achetée, une adhésion est offerte à une personne dans le besoin. On y trouve des produits d'épicerie (sauces, condiments, riz, pâtes...) dont certains peuvent être achetés en vrac, ainsi que des produits d'hygiène ou d'entretien.

L'association VRAC

Plus ancienne dans le circuit - depuis 2014 -, l'association VRAC présente à Lyon, Strasbourg et Bordeaux organise des achats groupés de produits bio ou locaux dans certains quartiers prioritaires. "L'objectif est de permettre aux habitants des quartiers populaires d'avoir accès à des produits de qualité, qui soient locaux et/ou bios. Nous réalisons des commandes en grande quantité auprès de grossistes et de producteurs. Tous les mois, les adhérents qui payent à l'année un minimum d'un euro pour faire partie du réseau, passent leur commande avant de venir les récupérer", précisait Boris Tavernier, chargé du projet VRAC, interrogé par ID. On peut y trouver des produits alimentaires en vrac, des produits d'hygiène et d'entretien et certains produits frais (pain, fromages...).

Direct producteur

Et pour les autres fruits, légumes et produits frais ? Pour que cela ne revienne pas trop cher, la solution la plus judicieuse et de privilégier les circuits courts (moins de frais liés aux intermédiaires et au transport) soit en passant directement par les producteurs soit via des AMAPs (Associations pour le maintien d'une agriculture paysanne). Elles ne sont pas toutes bio, mais vous y trouverez en tout cas des fruits et légumes locaux et de saison. Pour trouver le panier qui colle bien à votre budget repas, le site Mon panier bio recense entre autres les structures présentes dans toutes les régions ainsi que le prix moyen du panier. On peut également trouver des informations sur l'annuaire national des AMAP.

D'autres possibilités pour accéder au bio sont répertoriées ici.

Quelques astuces pour limiter les frais liés à vos courses alimentaires :

  • faire une liste de courses en amont afin de faire en sorte d'acheter juste ce qu'il faut ;
  • modifier ses habitudes alimentaires en mangeant moins de viande, de poisson et de boissons sucrées et plus de légumineuses et de céréales ;
  • réutiliser ses restes et épluchures - quelques idées de recettes anti-gaspi ici ou tenter le batch cooking en cuisinant dès le week-end tous vos plats de la semaine afin d'éviter le gaspillage tout en gagnant du temps !
    A lire aussi
    Poster un commentaire
    Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
    Déjà membre ? Je me connecte.
    Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.