Dossier

Dix façons d’accéder au bio

©Wavebreakmedia/Shutterstock

Incontournables dans les chaînes spécialisées, mis en lumière dans les hypermarchés : les produits bio ne font pas dans la discrétion. ID vous propose dix moyens de mettre davantage de bio à vos menus.

Pour manger bio, différentes possibilités. Tour d'horizon de quelques solutions pratiques.

Se faire livrer ses paniers bio

Le site mon panier bio répertorie diverses solutions de livraison à domicile, sur son lieu de travail ou en point relais, de paniers bio ou paysans, selon son département. Le média Bioalaune, qui met de l’avant des informations sur l’univers du bio, a également publié son guide des paniers bio et locaux par région.

Une adresse utile : le site Greenweez, leader du bio en ligne, permet de commander des courses bio plus complètes – alimentaires mais aussi pour la maison, ou des produits de beauté – pourquoi pas en complément des paniers bio.

Se rendre dans les magasins spécialisés

Bio c’Bon, Biomonde, La Vie Claire, L’Eau Vive, Les Nouveaux Robinson, Naturalia, Natureo, Satoriz, sont autant de réseaux de magasins spécialisés bio en France proposant une large gamme de produits frais et d’épicerie. Les enseignes indépendantes fleurissent également un peu partout dans l’Hexagone : pour y voir plus clair dans l’offre des épiceries bio de sa commune, on se rend sur la carte de l’Annuaire Vert.

Tenter l’offre bio de son hypermarché

La grande distribution n’hésite pas depuis des années à s’emparer du marché du bio : parmi cette offre, l’enseigne Carrefour, qui rachetait l’an dernier Greenweez, ne cesse de développer son enseigne spécialisée Carrefour Bio et ses rayons bio. Leclerc élargit pour sa part l’offre de sa marque Repère Bio Village – qui constitue un produit bio sur deux vendu dans l’enseigne…

Passer par des producteurs bio de La Ruche qui dit Oui ! ...

La Ruche qui dit Oui ! permet des échanges directs entre consommateurs et producteurs. Une association, une entreprise ou un particulier ouvre une Ruche dans un café, une salle des fêtes ou un jardin... Il rassemble des producteurs et propose aux consommateurs des produits à commander en ligne et à récupérer dans la Ruche. Les producteurs ont au préalable fixé leur prix et un minimum de commandes. Les consommateurs reçoivent la liste de leurs courses effectives la veille de la distribution et le montant débité. Attention, La Ruche qui dit Oui ! met de l’avant les circuits courts et ainsi des produits qui ne sont pas tous bio. Toutefois, au moins 25 % des producteurs y proposent des produits bio, à repérer sur le site internet de la Ruche qui dit Oui.

…Ou des AMAP

Les Associations pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne permettent à un groupe de consommateurs d’établir un contrat solidaire avec un producteur, généralement conclu pour une saison de production. Le producteur livre régulièrement ses produits à un point relais en centre-ville – ou le consommateur les récupère directement dans sa ferme. Cela assure aux producteurs un prix équitable : le contenu du panier varie selon les aléas de la production. Si la charte des AMAP vise une production sans OGM et sans engrais ni pesticides chimiques de synthèse, tous les producteurs ne sont pas labellisés bio. On se réfère à l’adresse reseau-amap.org pour connaître les points de vente et les AMAP bio.

Repérer les marchés bio et locaux

Des producteurs bio se retrouvent également sur nos marchés – la Fédération nationale des marchés de France propose d’ailleurs un annuaire des marchés français. Sans compter qu’il existe un peu partout en France des marchés bio détaillés sur les sites des offices de tourisme.

Quelques marchés bio français :

À Paris le Marché biologique du Dimanche, le Marché biologique des Batignolles, le Marché biologique Brancusi ;

À Bordeaux le Marché biologique des Quais ou encore le Marché biologique Saint-Amand ;

À Lyon, le Marché biologique de la Croix Rousse, le Marché biologique Place Ambroise Courtois ;

À Toulouse, l’Esparcette, premier marché bio de France, vieux de plus de 35 ans.

Tester les drive de produits fermiers bio

Le site drivefermiers.fr recense les drive de produits fermiers en France, un système qui consiste en la vente sur internet de produits locaux fermiers, artisanaux et de saison : les commandes sont mises à disposition du consommateur selon un lieu et un créneau choisi et chargées dans le coffre de la voiture. Ce système implique des agriculteurs bio : en 2015 était d’ailleurs lancé le premier drive de produits fermiers bio à Tarbes. Les drive bio se multiplient depuis.

Expérimenter les magasins bio itinérants

Les épiceries bio itinérantes se développent également : sur la côte basque par exemple, la Vrac mobile précise sur les réseaux sociaux les lieux où elle se stationne et propose aux consommateurs des produits sans emballage, bio et locaux. L’Hirondelle dans l’Indre, la Bio Mobile dans les Vosges, le Temps des Cerises dans la Creuse… Les initiatives éclosent en campagne.

Prendre contact avec les producteurs bio de sa région

Pour connaître précisément les producteurs bio de son département (agriculteurs, éleveurs, pisciculteurs, apiculteurs…), il suffit de consulter l’annuaire officiel des opérateurs notifiés en agriculture biologique de l’Agence BIO.

Découvrir un menu 100 % bio au restaurant

Tenter le bio au restaurant, oui mais encore faut-il trouver les restaurants bio de son quartier : on peut se référer au site Guide-Restaurant-Bio.com, qui répertorie près de 700 restaurants bio en France, ou encore à The Place To Bio, qui recense des restaurants bio et engagés.