Abonnez-vous

à toute l'info durable !

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

QUESTION DE LA SEMAINE

Le "Green Friday" deviendra-t-il le nouveau "Black Friday" ?

©Damien Meyer/AFP

Les initiatives donnant la réplique au "Black Friday" se sont fait entendre cette semaine. Ont-elles et auront-elles à l'avenir un véritable impact sur les choix des consommateurs ?

C'est la question qu'ID vous a posée cette semaine.

Le Green Friday peut-il vraiment peser face au Black Friday en France ?

Choix

À date de publication de cet article, vous êtes 70 % à estimer que les initiatives durables mises en place pour contrer le "Vendredi Noir" peuvent rivaliser face à celui-ci. Une lectrice d'ID a par exemple précisé : "Quand on voit ce qui se passe aujourd'hui, on est forcé de se poser des questions sur notre manière de consommer. Le Black Friday nous dupe." Une autre ajoute : "Le Black Friday est un désastre écologique. C'est une période de promotions durant laquelle les consommateurs renouvellent leur matériel alors qu'ils n'en ont pas forcément besoin. Le Green Friday ne peut pas rivaliser aujourd'hui face au Black Friday, mais au fur et à mesure de la prise de conscience générale, il pourra peser, et ce dans un futur proche." Un lecteur a quant à lui indiqué, plus pessimiste sur la question : "Je pense que les marques continueront ce type d'opération commerciale, c'est tout bénéf' pour elles, et les gens continueront d'en profiter car cela leur permet de toute façon de faire des économies".

Selon un sondage BVA pour Orange paru mercredi 27 novembre, les trois-quarts des Français sont favorables à cette journée de promotions importée des États-Unis depuis 2013. Quoiqu'il en soit, cette année, le Black Friday a été plus controversé que jamais. Si le Green Friday, "événement éco-citoyen, collectif militant, journée de sensibilisation…" a fait parler de lui pour la troisième année consécutive - pour rappel, celui-ci a été lancé par le réseau de réemploi ENVIE -, d'autres initiatives ont été relayées cette semaine. Parmi celles-ci, "Make Friday Green Again", qui constitue un collectif de 450 marques lancé par la marque engagée de vêtements "Faguo". "Nous ne faisons pas le Black Friday, précisait il y a quelques jours Nicolas Rohr, cofondateur de la marque, à ID. Nous le disons aussi fort que des marques qui le font. Les marques (du collectif) s'engagent à avoir une espèce de pédagogie au cours de cette journée et à inciter les consommateurs à prendre conscience de ce qu'ils ont déjà dans leur vestiaire pour ensuite trier, revendre, recycler..." La Croix Rouge a organisé son Social Friday, misant sur l’upcycling et le réemploi solidaireZero Waste France a lancé un appel à la résistance en proposant, sur le site Internet du défi "Rien de neuf", plus de 400 alternatives au neuf, la marque américaine "Patagonia", a doublé ses dons versés aux organisations environnementales, le collectif #NousSommesDemain a appelé les entreprises ainsi que les citoyens à ne pas effectuer ou honorer de commandes sur Internet (plus d'initiatives dans notre article)...

La députée des Deux-Sèvres et présidente de Génération Écologie Delphine Batho a par ailleurs marqué les esprits cette semaine en portant l’amendement au projet de loi anti-gaspillage visant à interdire cette pratique commerciale. Celui-ci a été adopté en Commission à l'Assemblée nationale."Cela induit un certain nombre d’achats complètements inutiles qui participent à la destruction de nos conditions de vie sur terre, a-t-elle précisé à ID, la communication est basée sur l’idée que le consommateur bénéficie d’un avantage spectaculaire, exceptionnel, or ce n’est pas du tout le cas". Plusieurs études ont mis en évidence que la marge de réduction était très faible, et même parfois inexistante, a fait remarquer cette dernière. 

5, 9 milliards d'euros de dépenses étaient attendues pour l'édition 2019 du Black Friday, soit 4 % de plus qu'en 2018. L'amendement porté par Delphine Batho doit quant à lui être examiné par les députés de l'Assemblée nationale à partir du 9 décembre.

Vous avez apprécié cette information ? Pour nous permettre de préserver notre indépendance et vous proposer des contenus toujours plus nombreux et rigoureux, vous pouvez soutenir notre travail. 

Si vous avez une minute et 1€, cela peut faire la différence pour nous. Merci ! #TousActeurs.