QUESTION DU JOUR

Et si on consommait du chocolat qui ne déforeste pas pour Noël ?

©Pixel-Shot/Shutterstock

À l'approche de Noël, l'association France Nature Environnement demande aux grands distributeurs français d'augmenter leurs exigences sur les conditions de production du chocolat, "qui rase les forêts". Et aux consommateurs de veiller à faire les bons achats.  

Selon France Nature Environnement (FNE), "la pression pour fournir l’Europe est telle que l’impact social et environnemental de la culture du cacao en devient dramatique". Dans une nouvelle campagne d'interpellation, l'association précise que celle-ci est la première cause de déforestation en Afrique de l'Ouest", qu'elle "fait disparaître les éléphants, les chimpanzés et toute la myriade d'espèces qui dépendent de ces forêts." La FNE évoque également une production s'accompagnant souvent de "conditions de travail indignes", impliquant "2 millions d'enfants exploités" en Afrique de l'Ouest.

Si la FNE souligne que certains chocolatiers et distributeurs commencent à s'engager, l'organisation épingle dans un communiqué le distributeur Système U (qui comprend Hyper U, Super U et U Express), selon elle opaque quant à ses démarches de lutte contre la déforestation. D'où sa demande : que chacun interpelle la marque - et plus précisément son Président Directeur Général et au Directeur RSE - "en quelques clics afin qu'elle se préoccupe enfin de vendre un cacao aussi bon pour la planète qu’il ne l’est pour le palais". D'après une enquête de l'ONG Mighty Year citée par la FNE, "entre novembre 2017 et septembre 2018, environ 13  748 hectares de forêt ont ainsi été détruits, soit l’équivalent de 15 000 terrains de football".


Êtes-vous attentifs au mode de production du chocolat que vous consommez ?

Choix