Abonnez-vous

à toute l'info durable !

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

ID en régions

En Ariège, des producteurs organisent un drive fermier pour compenser la fermeture des marchés

En France, nombre de producteurs mettent en place des drive fermiers pour compenser la fermeture des marchés.
©salmon-negro/Shutterstock

Annoncée par le Premier ministre Édouard Philipe le 23 mars dernier, l’interdiction des marchés constitue un frein important pour de nombreux producteurs en France. Pour continuer à vivre de leur activité, certains producteurs proposent désormais des drive fermiers, comme à Foix, en Ariège.

Pour de nombreux producteurs, fermeture des marchés rime bien souvent avec perte de profits. À l’instar de nombreuses villes en France, la chambre d’agriculture d’Ariège a mis en place un drive fermier pour permettre aux producteurs de la région de jouir de leur activité, malgré le confinement.

Parmi ces producteurs, Amandine Lafont, piscicultrice dans la commune des Cabannes, dans les Landes. "Ce système nous va très bien puisque les clients nous appellent, ils prennent commande, nous préparons tout à la demande, précise cette dernière à ID. Le système est sécurisant parce que nous déposons la marchandise dans le coffre des clients et eux nous donnent leur chèque. Il n'y a quasiment aucun contact." 

Nous travaillons 80 % du temps avec des professionnels. Les restaurateurs, les grandes surfaces, les épiceries, les cantines collectives. Suite à la crise sanitaire, notre activité a été beaucoup réduite, puisque tous sont désormais fermés.

Une initiative cruciale pour de nombreux producteurs qui connaissent un manque à gagner conséquent depuis le début de la pandémie. "Nous travaillons 80 % du temps avec des professionnels. Les restaurateurs, les grandes surfaces, les épiceries, les cantines collectives. Suite à la crise sanitaire, notre activité a été beaucoup réduite, puisque tous sont désormais fermés", explique Amandine Lafont. Une aubaine pour les producteurs donc, mais aussi pour les habitants de Foix, qui disposent de produits frais. "Les clients sont contents d’avoir du poisson, puisque nous sommes les seuls à en proposer ici", remarque Amandine Lafont. 

Pisciculture d'Amandine Lafont, dans les Landes.
© Amandine Lafont

Un rendez-vous à retrouver deux fois par semaine, la ville de Foix s’étant calquée sur les jours de marchés initiaux. De nombreuses initiatives similaires existent partout en France. Vous pouvez notamment retrouver celles près de chez vous grâce à la carte du Marché Vert.

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici ! 

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre guide pratique « L’écologie dans nos assiettes ».

Au sommaire : Tout pour faire sa transition alimentaire en douceur et répondre aux enjeux d’une alimentation plus durable !

Pour en savoir plus et commander votre guide, c’est par ici.

Merci ! #TousActeurs.

A lire aussi
Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.