Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

idées pratiques

Économies d'énergie : cinq gestes simples pour réduire sa facture

©Andrey_Popov/Shutterstock

Chauffage, vaisselle, linge, cuisine, appareils électroniques... De petits gestes simples au quotidien peuvent nous permettre de faire baisser nos factures d'électricité tout en diminuant notre consommation d'énergie. 

Il n'y a pas de petites économies. Alors que les appareils électriques et électroniques de la maison tournent à plein régime pendant le confinement, pour éviter de se retrouver avec une facture trop salée, des petits gestes du quotidien permettent de réduire la note tout en limitant son impact environnemental

Préférer le séchage à l'air libre

Côté machine à laver ou lave-vaisselle, il est toujours préférable d'opter pour les programmes "éco" ou les lavages à 30 ou 40 °C. Mais il est également bon de savoir que la fonction "séchage" pour la vaisselle consomme à la fois de l'eau et de l'énergie : on peut donc zapper cette étape en ouvrant simplement la porte de l'appareil et en laissant sécher la machine à l'air libre. Et il en est de même pour le linge : mieux vaut opter pour l'option étendoir, que l'on dispose dans la pièce la plus grande et la plus aérée et ainsi éviter l'étape sèche-linge, très énergivore. Bien sûr, il faudra toujours veiller à faire tourner ses machines lorsqu'elles sont pleines et pourquoi pas privilégier les "heures creuses" dans la mesure du possible : à déterminer auprès de son fournisseur d'électricité.

Débrancher les appareils électroniques

Selon l'ADEME, le mode "veille" des appareils électroniques consomme jusqu'à 10 % d'électricité en plus. Les éteindre et même les débrancher la nuit, lorsque l'on s'absente ou simplement lorsque l'on ne s'en sert pas permet donc de faire baisser sa consommation et donc sa facture. Télés, ordinateurs, box Internet et même téléphone sont concernés : il est d'ailleurs recommandé de ne pas laisser ce dernier en charge toute la nuit. Une fois la batterie pleine, on le débranche et on active le mode "avion" avant de se coucher. Ce geste permettra en outre de préserver la durée de vie du téléphone.

Réguler son chauffage

66 % de la consommation d'énergie d'un foyer français provient du chauffage, selon l'ADEME. En plus d'être responsable d'une grosse part de la pollution de l'air, ce dernier est aussi en première position de nos dépenses d'électricité. Il est donc préférable d'ajouter une couche de vêtement lorsque l'on a trop froid, plutôt que d'augmenter le thermostat d'un ou deux degrés. En effet, pour faire baisser sa facture chauffage, il suffit simplement de baisser la température de ses radiateurs : 19 °C plutôt que 20 dans une pièce permettrait de diminuer sa consommation de 7 %. On peut également les baisser la nuit et lorsque l'on s'absente. 

Isoler au maximum son logement

Et justement, une bonne isolation de son logement est la clé pour éviter les pertes de chaleur, d'énergie et d'argent inutiles et ainsi se permettre de limiter l'usage des radiateurs. Au delà des gros travaux à réaliser, des petites astuces peuvent aussi servir au quotidien : dégager l'espace des chauffages, ne pas placer de meuble devant les radiateurs par exemple, éviter qu'ils ne soient trop proches d'une source de fraîcheur comme le frigo ou les fenêtres... Enfin, il est aussi utile de calfeutrer les pièces : placer un boudin sous la porte, du joint adhésif isolant autour des fenêtres ou encore simplement fermer chaque pièce du logement pour garder la chaleur ou la fraîcheur dans celle-ci. 

Couvrir ses casseroles

Faire bouillir de l'eau dans une casserole recouverte consommerait jusqu'à quatre fois moins d'énergie, selon l'ADEME. Alors en cuisine aussi, on peut limiter sa consommation en couvrant les plats, en abaissant le feu des plaques de cuisson, en les éteignant quelques minutes plus tôt (les plaques à induction restent chaudes pendant dix minutes après avoir été éteintes) ou même en cuisinant plutôt au four : en effet, les plus récents et en bon état sont moins énergivores que les plaques de cuisson classiques. 

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici ! 

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre guide pratique « L’écologie dans nos assiettes ».

Au sommaire : Tout pour faire sa transition alimentaire en douceur et répondre aux enjeux d’une alimentation plus durable !

Pour en savoir plus et commander votre guide, c’est par ici.

Merci ! #TousActeurs.