Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Idées Pratiques

Do it yourself : recycler ses chutes de tissu en cotons lavables

Les disques ou carrés lavables constituent une alternative zéro déchet aux cotons jetables.
©Fascinadora/Shutterstock

Une alternative aux disques de coton émerge depuis plusieurs années : les disques ou carrés lavables. Ces morceaux de tissu ne se jettent pas, comme leur nom l’indique, mais se lavent. Pourquoi ne pas les fabriquer nous-mêmes à partir de chutes de tissu ?

Ils sont un véritable atout zéro déchet puisqu'ils peuvent être utilisés entre 300 et 500 fois s’ils sont bien entretenus contre… une fois pour un coton jetable. Les cotons lavables sont les alliés d'une routine plus éco-responsable. Ils sont plus économiques également sur le long terme et il n'est pas très compliqué de les faire soi-même, notamment à partir de chutes de tissu. 

ID a repéré un premier tuto signé Home Sweet Ambre, pour lequel vous aurez besoin d'une serviette éponge et de tissu en coton à recycler, de ciseaux (ciseaux cranteurs aussi si vous en avez), d'un crayon, de papier pour gabarit, d'une aiguille, d'un fil, d'une épingle et évidemment d'une machine à coudre (possible à la main mais beaucoup plus long). 

Ci-dessous, un autre tuto signé Émilie Lancelot pour fabriquer des lingettes lavables mais aussi le panier assorti :


Comment les laver ?

Lavez-les directement à la main après utilisation à l'eau froide et au savon de Marseille si vous craignez que les taches ne partent pas. Sinon, mettez-les directement à la machine en même temps que votre linge sale, dans un filet bien fermé pour éviter leur dispersion. L’idéal est d’en avoir environ 15 à 20 pour tenir jusqu'à la prochaine machine. Utilisez du percabonate de soude à raison de deux cuillères à soupe dans une bassine pour raviver le blanc si vos cotons lavables sont blancs.

Bon à savoir si vous préférez en acheter : 

Les disques lavables peuvent être composés de différentes fibres : selon le site Les Tendances d’Emma, l’eucalyptus – transformation de la plante en circuit quasi fermé avec un solvant recyclable – a l’avantage d’être doux et souple et de ne pas bouger dans le temps, d’être "adapté aux maquillages waterproof, aux laits et au démaquillage à l’huile ainsi qu’aux hydrolats et aux eaux micellaires" ; le bambou est quant à lui à éviter avec les hydrolats et eaux micellaires car il est trop absorbant, mais il est épais et confortable ; et le coton bio convient aux parties sensibles du visage et s’adapte bien aux produits fluides.

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici ! 

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre guide pratique « L’écologie dans nos assiettes ».

Au sommaire : Tout pour faire sa transition alimentaire en douceur et répondre aux enjeux d’une alimentation plus durable !

Pour en savoir plus et commander votre guide, c’est par ici.

Merci ! #TousActeurs.

A lire aussi
Commentaires
Par Home Sweet Ambre - le 17/04/2020

Bonjour et merci pour avoir partagé ma vidéo. J'adore votre site et lis très régulièrement vos très bons articles. Vous avez ensoleillé ma journée :)
Ambre de Home Sweet Ambre

Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.