Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Idée pratique

Comment faire un barbecue écolo ?

La combustion de 1 kg de charbon de bois émet près de 3,7 kg de CO2.
©kippygo/FLICKR

C’est le retour des beaux jours et avec eux des barbecues en plein air. Une activité plaisante mais aussi polluante. Voici quelques pistes pour faire un barbecue écoresponsable.  

Instrument adoré des déjeuners en plein air, le barbecue est pourtant nocif pour l’environnement et la santé. Entre les émissions de CO2 et les produits chimiques nécessaires à son allumage, le barbecue traditionnel n’est pas conseillé notamment lors de périodes de canicule ou de pic de pollution. Son utilisation avait par exemple été interdite en 2018 dans le département de l’Isère. Loin de l’idée de s’en priver, il est possible d’adopter quelques gestes pour le rendre plus écologique.

Choisir des alternatives au charbon de bois

Selon la Fédération ATMO Auvergne Rhône-Alpes, qui évalue la qualité de l’air, les barbecues au charbon de bois relâchent du dioxyde et du monoxyde du carbone ainsi que des particules fines. Un article de Natura Science indique que l’usage d’un kilogramme de charbon de bois est responsable de l’émission de 3,7 kg de CO2.

Cette méthode de cuisson est particulièrement mauvaise pour l’environnement mais aussi pour la santé. Elle émet des substances toxiques comme les Hydrocarbures Aromatiques Polycycliques (HAP), reconnus cancérigènes probables. Il est donc recommandé d’éviter le charbon de bois industriel pour lui privilégier sa version écologique. Le charbon de bois fabriqué par Green BBQ est composé à partir de coques de noisettes et de noyaux d’olives, et ne relâche pas de substances toxiques.

Des alternatives au barbecue au charbon de bois sont aussi possibles comme l’indique ATMO France. On peut ainsi opter pour le barbecue au gaz qui émet 500 fois moins de particules en suspension (PM10) et 100 000 fois moins de Benzo(a)pyrene, un HAP.  Il est aussi possible d’utiliser un barbecue électrique, bien qu’il soit plus énergivore.

Bannir les allumes-feux

Tout aussi nocif que le charbon de bois, les allumes-feux industriels sont à proscrire. Pour allumer son barbecue, on peut s’en tenir à la méthode traditionnelle consistant à enflammer du papier journal disposé au-dessus de petits bouts de bois bien secs. Une fois le feu pris, il suffit de verser le charbon qui viendra s’embraser. Il est aussi possible d’opter pour des allume-feux écologiques vendus dans le commerce composé de bois compressé. On peut aussi les fabriquer soi-même en réutilisant des bouchons de liège que l’on trempe dans la cire d’abeille ou de bougie.   

Faire attention aux aliments

Barbecue n’est pas toujours synonyme de viande. On peut ainsi remplacer merguez, saucisses et brochettes par des légumes ou autres alternatives à la viande conseillées dans le guide pratique  "L’écologie dans nos assiettes". Brochettes de légumes, tomates recouvertes de persil et d’ail ou grillades d’aubergines, il y en a pour tous les goûts. On peut aussi opter pour des aliments issus de l’agriculture biologique, comme le conseille la vidéo de Greenpeace sur le sujet.

barbecue écolo greenpeace

 

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici ! 

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre  guide pratique «  L’écologie dans nos assiettes  ». 

Au sommaire :  tout pour faire sa transition alimentaire en douceur et répondre aux enjeux d’une alimentation plus durable ! 

 


 

Pour en savoir plus  et commander votre guide,  c’est par ici. 

Merci ! #TousActeurs.

A lire aussi
Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.