Abonnez-vous

à toute l'info durable !

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

IDÉES PRATIQUES

Comment donner une seconde vie à son vélo ?

En France, trois millions de vélos sont achetés par an.
©MonikaWisniewska/shutterstock

Pneus, pédales et cadres... Rien ne se perd, tout se transforme pour les vélos. Quelques idées de recyclage et réemploi des bicyclettes destinées aux déchetteries.

En moyenne trois millions de vélos sont achetés en France chaque année et ce marché est en croissance continue selon le Planetoscope. Cependant, on estime aussi qu’environ 1,5 million des cycles sont jetés en déchetterie, parmi lesquels environ 70 % seraient réparables. Pour éviter ces déchets, des solutions pour recycler ou réparer son vélo existent.

Faire appel aux associations 

Un vélo vous encombre ? Au lieu de le jeter, faites en don à une association. Celui-ci sera revalorisé, restauré et redistribué auprès des populations en nécessité. Différentes associations récupèrent les vélos pour les remettre en selle comme Ocivélo ou la plateforme de don direct Co-Recyclage. Dans la Métropole stéphanoise, Garage sans pétrole et Ça roule se sont également engagées à collecter les vélos déposés dans les déchetteries. En leur donnant une deuxième vie, ces structures favorisent l’accessibilité des vélos aux populations les plus précaires. Ainsi, une fois remis en état, les vélos sont proposés à la vente à des prix abordables, de 20 à 130 euros selon l’état d’usure et les modèles.

L’auto-réparation des vélos 

Le partage de savoir-faire via les ateliers d’auto-réparation. L’adhésion à des associations, comme la P’tite rustine, permet aux adhérents d’accéder à un atelier où ils sont épaulés par des bénévoles ou des experts dans l’entretien de leurs vélos. Cependant, les techniciens bénévoles conseillent mais n’interviennent pas dans la démarche de réparation. Les cyclistes réparent leurs engins en ayant accès aux outils et aux pièces détachées mis à leur disposition gratuitement, parfois une contribution financière est nécessaire selon l’atelier.

Le réemploi et valorisation des vélos 

La valorisation des bicyclettes en pièces détachées gagne aussi du terrain. L’association SoliCycle propose des ateliers de recyclage, dans l’optique de récupérer des vélos pour les revaloriser en pièces détachées. Ceux-ci sont sauvés des déchetteries via des campagnes dans les différents quartiers ou directement auprès de particuliers. Sinon vous pouvez faire d’un vélo, une table basse. C’est possible de customiser différentes parties d’un vélo pour la réalisation de vos décorations, selon les outils dont vous disposez. Des idées de création sont proposées sur la plateforme recyclage-pneu. Par exemple, à partir des pneus vous pouvez obtenir des ceintures, trousses, bijoux et miroir. Les roues peuvent servir pour réaliser des tables basses, lampes, horloges et ou des sculptures selon l’inspiration.

Recycler les batteries des VAE

Enfin, pour limiter les risques de pollution, pensez à recycler les batteries des vélos à assistance électrique. Après une certaine période d’usage, les batteries lithium-Ion finissent par être à plat. Pour les recycler, tournez-vous vers le vélociste qui vous a vendu la batterie, seule ou avec le vélo, qui doit la reprendre. Sinon, déposez-les au parc à conteneur, où elles seront triées et valorisées pour la production de nouveaux produits.

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici ! 

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre  guide pratique «  La mode éthique dans nos dressings  ». 

Au sommaire :  interviews, quiz, conseils et astuces… 68 pages de solutions pour  se  mettre à la mode éthique !

Pour en savoir plus  et commander votre guide,  c’est par ici. 

Merci ! #TousActeurs.

A lire aussi
Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.