Conso

La Vie est Belt recycle les vieux pneus de vélo en accessoires de mode

©LaVieEstBelt

Chaque année, des milliers de pneus de vélo sont jetés à la poubelle en France. Pour mettre fin à ce gâchis, La Vie Est Belt propose de recycler ces vieux pneus en accessoires de mode, et notamment en ceintures. Rencontre avec Hubert Motte, ingénieur et fondateur de la marque. 

Pouvez-vous nous présenter La Vie Est Belt en quelques mots ? 

La Vie Est Belt a été créé il y a un an et demi avec l'objectif de produire des objets avec un impact positif sur le plan écologique et sur le plan solidaire. Concernant l'aspect écologique, nous sommes une marque qui recycle des vieux pneus de vélo en accessoire de mode. Pour l'instant, nous proposons des ceintures, des noeuds papillon ou des porte-clés, mais nous prévoyons d'étendre notre gamme. Actuellement, nous avons déjà vendu plus de 3000 ceintures, qui restent nos produits phares. Dans une optique plus solidaire, notre usine, qui se situe à Tourcoing, crée du travail et emploie trois personnes en situation de handicap.

Pourquoi recyclez-vous des pneus de vélo ? 

Il faut savoir que les pneus de vélo sont des déchets qui ne sont pas recyclés mais broyés et incinérés. À l'échelle de l'Europe, cela représente plus de dix millions de pneus incinérés chaque année. C'est pourquoi nous essayons de lutter contre ce gâchis en faisant de notre mieux à notre échelle. Après un an et demi d'existence, nous avons déjà recyclé plus de 3000 pneus de vélo en accessoires. 

Comment se déroule concrètement la fabrication de vos accessoires ? 

Nous commençons par récupérer des pneus de vélo usagés, principalement dans la région de Hauts-de-France. Nous comptons une quinzaine de déchetteries et une quinzaine d'ateliers de vélo partenaires dont Décathlon. Après avoir été récupérés, les pneus sont ensuite triés puis découpés en bandes à la main. Je me suis personnellement formé auprès d'artisans du cuir avant de former les salariés. Une fois les pneus découpés, on les nettoie à la machine à laver. C'est la seule action de la chaîne de production qui est automatisée. Ensuite nous découpons la matière à l’emporte-pièce et au maillet avant d'assembler le tout grâce à une presse manuelle. Pour finir, nous ajustons la taille de la ceinture, une fois que le client a sélectionné celle qui lui convient le mieux, avant de l'envoyer. 

Qu'est-ce qui motive vos clients à acheter des accessoires recyclés ? 

Nous avons différents types de profils. D'un côté il y a le cycliste, passionné par son sport mais pas forcément par l'écologie, qui a envie de porter sa passion sur lui d'une certaine manière. De l'autre côté, on trouve l'écologiste convaincu qui n'achète que des produits issus du recyclage, de l'upcycling ou de la seconde main. Nous avons aussi des clients véganes qui constatent que la plupart des ceintures proposées sur le marché sont en cuir et souhaitent une alternative. Autrement dit, nous touchons un public plus large que celui des écologistes car beaucoup de personnes trouvent notre initiative amusante et pleine de bon sens. 

Pouvez-vous nous parler de votre partenariat avec le Tour de France ? 

Nous avons réalisé une édition limitée de ceintures fabriquées à partir de boyaux de course, c'est-à-dire de pneus de cyclistes professionnels. Nous avons récupéré notre matière sur les courses du Paris-Roubaix et du Tour de France. Ces ceintures "collectors" ont rencontré un certain succès puisque qu'en 10 minutes à peine, notre site a planté face à la demande.

Comptez-vous renouveler ce type d'expérience ?

Oui, ce premier test va nous permettre d'aller à la rencontre d'autres acteurs. Cette fois-ci, nous avions la chance d'être invité par la Amaury Sport Organisation (ASO), qui organise ces deux évènements. Cela nous a permis d'aller à la rencontre des équipes et de leurs techniciens pour les sensibiliser et réfléchir ensemble à un moyen de réutiliser tous ces pneus gâchés. 

Une interview réalisée en partenariat avec France Inter. Pour écouter la chronique Social Lab.

A lire aussi
Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.