Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

DOSSIER PARTENAIRE

Comment choisir son bois ?

©Pezibear/Pixabay

Labels, certifications, sites de référence... Comment se renseigner sur le bois et son origine avant un achat ? 

Meubles, emballages, construction, papier… Aujourd’hui, le bois est partout, et son usage devrait encore s’accroître au cours des prochaines années, notamment dans un contexte de transition écologique. Mais au même titre que pour les autres produits de consommation, il est essentiel de bien se renseigner avant de se lancer dans un achat -qu’il s’agisse d’une ramette de papier, de granulés pour le chauffage ou d’une nouvelle étagère-, afin de s’assurer de la provenance du bois utilisé : est-il issu de forêts gérées durablement ? S’agit-il de bois français, voire local ? L’impact environnemental est-il limité lors de sa transformation ? Sa traçabilité est-elle garantie ? Pour permettre aux consommateurs d’y voir plus clair, de nombreux labels et certifications existent aujourd’hui. En voici quelques-uns des principaux.

Les labels écologiques 

PEFC (Program of the Endorsement of Forest Certification schemes)

Créé en 1999, le label PEFC garantit une gestion durable des forêts. Pour l’obtenir, les propriétaires forestiers et leurs gestionnaires (coopératives forestières, ONF…) s’engagent à respecter un certain nombre de critères tels que la protection des sols et des eaux, le maintien de la biodiversité ou encore le renouvellement des forêts. Apposé sur des produits transformés (papier, meubles…), il certifie que ceux-ci sont issus de forêts gérées durablement. Pour garantir leur traçabilité, l’ensemble des acteurs de la chaine de production doivent être certifiés et contrôlés par des organismes indépendants. Aujourd’hui, plus de 5 millions d’hectares de forêt sont certifiés en France métropolitaine.

FSC (Forect Stewardship Council)

Comme le PEFC, le FSC garantit la gestion durable des forêts « selon des critères économiques, sociaux et environnementaux ». Créé en 1993 par des exploitants forestiers, des commerçants mais aussi des ONG environnementales, il repose sur 10 Principes de gestion responsable précisés par 70 critères devant « être appliqués et vérifiés en forêt pour obtenir la certification ». Le soutien des droits des peuples autochtones, le respect des droits des travailleurs ou encore le maintien de la diversité biologique font partie de ces Principes. En aval, il garantit également que les produits transformés (emballages, meubles, papier…) proviennent de sources gérées de façon durable. Un contrôle est également opéré à chaque étape du processus de production.

Écolabel européen

L’écolabel européen permet aux consommateurs d’identifier des produits répondant à un certain nombre de normes environnementales tout au long de leur cycle de vie, « de l’extraction des matières premières à la production, à la distribution et à l’élimination ». Pour les produits issus du bois tels que le papier, le mobilier ou les revêtements de sol, il garantit l’utilisation de bois provenant de forêts gérées durablement ou encore un usage limité de substances dangereuses pour la santé humaine lors de la fabrication. Chaque catégorie de produit dispose de son propre cahier des charges, à consulter notamment sur le site de l’Afnor

NF Environnement

Lancé en 1991, le label officiel français NF Environnement garantit la limitation des impacts des produits sur l’environnement tout au long de leur cycle de vie. Appliqué aux produits d’ameublement, il exige par exemple « qu’au moins 50 % des fibres de bois (pour les panneaux) ou 70 % du bois (pour le bois massif) proviennent de forêts certifiées gérées durablement. » Les cahiers, enveloppes et pochettes postales sont également concernés par ce label. Le site officiel liste les produits et entreprises certifiés. Retrouvez également ici différentes certifications pour l’ameublement.

Les labels Made In France 

Origine France Garantie

Créée en 2010, la certification Origine France Garantie reconnaît les produits dont 50 % au moins du prix de revient unitaire est français, et dont les caractéristiques essentielles proviennent de France. Elle couvre aujourd’hui un large éventail de biens de consommation, dont des produits fabriqués en bois. L’annuaire des produits labellisés est disponible sur le site officiel.

Les initiatives régionales

Ces dernières années, différentes initiatives ont également vu le jour pour valoriser les filières locales. Le Bois de Chartreuse et le Bois du Jura bénéficient par exemple du label Appellation d’origine contrôlée (AOC), qui permet d’identifier des produits « dont toutes les étapes de production sont réalisées selon un savoir-faire reconnu dans une même aire géographique ».  D’autres marques et labels régionaux proposent une provenance des matériaux locales comme : Bois d’ici, Terres de Hêtre, Chên de l’Allier, Bois des Alpes, Bois des Pyrénées, Lignum Corsica...

Les chartes de qualité 21

Les chartes de qualité 21 regroupent des entreprises (menuiserie, charpente, construction…) s’engageant notamment à réduire l’impact environnemental de la fabrication des produits ou ouvrages en favorisant par exemple « la réduction, le tri et la valorisation des déchets de fabrication, l’utilisation de produits sans composés organiques volatils (COV) ou encore, l’utilisation de bois issus de forêts gérées durablement. » La liste des signataires est à retrouver sur le site officiel.

Où se renseigner sur la forêt française et son bois ?

L’Agence de la transition écologique (ADEME) propose des ressources pour aider les consommateurs à identifier des produits dont l’impact sur l’environnement est limité. La page agirpourlatransition.ademe.fr met par exemple à disposition des lecteurs des informations sur les principaux labels et leurs caractéristiques en fonction de différentes catégories de produits. Les sites des labels et certifications et ceux des organismes certificateurs permettent également d’y voir plus clair concernant les différents cahiers des charges.

Plus globalement, les sites de l’Institut national de recherche pour l'agriculture, l'alimentation et l'environnement (INRAE), de l’Institut national de l'information géographique et forestière (IGN) ou de l’Office nationale des forêts (ONF) proposent de nombreuses ressources sur la forêt française, ses acteurs, sa gestion, ou encore son rôle essentiel dans l’atténuation du changement climatique. Pour se renseigner sur la filière française, l’utilisation du bois et ses caractéristiques, les sites du Comité National pour le Développement du Bois (CNDB), de l’Union de la Coopération Forestière Française (UCFF) ou encore bois.com fourmillent également d’informations. 

En partenariat avec le Comité national pour le développement du bois.