Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

IDEES PRATIQUES

Comment bien conserver ses fruits et légumes au frais ?

©Mirelle/Shutterstock

La conservation de ses produits, outre la réduction évidente du gaspillage alimentaire, permet également selon l’application spécialisée Too Good To Go, de “se prémunir de contamination par des micro-organismes", mais également de “préserver les qualités nutritionnelles et organoleptiques des aliments.” Le dernier guide "Idées Pratiques", intitulé “Tout savoir sur l’alimentation bio”, propose quelques clés pour bien conserver ses aliments. En voici quelques-unes. 

Pour ranger correctement son réfrigérateur, l’ADEME recommande “d’emballer les denrées ou recouvrir les plats avant de les ranger”, de placer “devant les denrées à consommer rapidement”, et lorsque l’on ouvre un nouveau produit, de “noter sur l’emballage la date d’ouverture”. 

Côté températures, les surgelés doivent être conservés à -18°C ; la viande, poisson, charcuterie, fromages frais, crèmes, yaourts, desserts, jus de fruits, produits entamés ou en cours de décongélation entre 0 et 4°C ; les aliments cuits, faits maison entre 4 et 6°C. 

Bien sûr, lorsqu’un aliment approche de sa date de péremption, il est aussi possible de le congeler – attention en revanche, on ne recongèlera jamais un produit décongelé. Enfin, un frigo mal rangé et surchargé sera non seulement plus énergivore, mais également moins efficace et pourrit ainsi moins bien conserver les aliments. 

Les fruits et légumes, au frigo ou pas ? 

Les fruits dits “climatériques” continuent à mûrir après avoir été cueillis. On parle par exemple des abricots, des pommes...Là, on pourra les conserver dans un bac à fruits à l’extérieur, à température ambiante. Attention toutefois si l’un d’entre eux est trop mûr ou commence à se dégrader, il pourrait contaminer les autres.  

Les fruits dits “non-climatériques” pour leur part ne mûrissent plus une fois cueillis. Il s’agit notamment des fraises, du raisin...Il faudra bien séparer ces deux catégories pour les conserver au mieux. Si certains sont trop mûrs ou trop fragiles, il est donc préférable de les placer au réfrigérateur, dans le bac qui leur est réservé.  

Pour les légumes certains préfèrent l’air libre et la température ambiante. Pour eux aussi, il faudra faire attention à les séparer des fruits qui continuent à mûrir. Courges, oignons, ails, pommes de terre par exemple trouveront leur place à l’extérieur du frigo, à température ambiante dans un endroit sec et à l’abri de la lumière. 

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici ! 

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre guide Idées Pratiques #11 : "Tout savoir sur l'alimentation bio".

Au sommaire : enjeux, analyses, entretien décryptages... 68 pages pour démêler le vrai du faux du bio !

Cliquez ici pour découvrir et commander votre guide Idées Pratiques.

#TousActeurs 

A lire aussi
Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.