Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

PODCAST

Caroline Rey et Amélie Delacour, à la recherche des matières premières les plus écologiques

©DR

Chaque mercredi, dans "Nouveau Modèle", Chloé Cohen donne la parole à des femmes qui s’engagent pour une mode plus responsable. Parce qu’elles connaissent les impacts négatifs de la mode sur nos vies et sur l’environnement, ces femmes ont choisi une production humaine, transparente et moins polluante pour notre planète. À travers leurs valeurs, leur parcours, leurs projets, la journaliste dresse le portrait de ces femmes engagées. 

Dans ce nouvel épisode, on part à la rencontre des créatrices de 17h10, une marque de tailleurs féminins. Comment trouver les matières les plus écologiques ? Sur quels critères les sélectionner ? Et surtout comment trouver la bonne matière première pour son produit ? 

Avec l’arrivée de la fast-fashion il y a une perdition totale de la connaissance du produit, d’un vêtement. Quand je vois un t-shirt à 5 euros ça me fend le coeur car ce n’est pas possible d’un point de vue ‘temps humain’. Soit il y a des étapes qui ont été oubliées et donc une mauvaise qualité, soit il y a un problème dans l’équation.

La recherche des matières premières est un des principaux enjeux de la mode responsable. Caroline Rey et Amélie Delacour nous racontent comment et pourquoi, parfois, elles ont dû faire des concessions, des sacrifices, renoncer à certaines matières, pour toujours rester aligné.e.s avec leurs valeurs. Elles nous expliquent aussi leur rôle dans l’éducation des consommateurs.trices pour apprécier, voire détecter, la qualité d’un vêtement. Car peu de personnes savent qu’il faut compter 120 étapes pour fabriquer une veste de tailleur. 120 étapes qui nécessitent des machines à coudre, et surtout des couturières et/ou couturiers. Un temps humain précieux qu’il ne faut pas oublier de rémunérer. 

La recherche d’un tissu écologique, qu’il soit upcyclé, recyclé ou non, va nous pousser, nous forcer à trouver d’autres solutions de modélisme ou envisager des produits qu’on n’aurait pas imaginés. L’upcycling force à la créativité. 

C’est vrai qu’il y a une éducation à faire, et on est tout le temps en train de justifier notre produit. Il est plus cher parce que ce sont des matières qui ont des coûts de revient plus élevés, c’est fabriqué en Europe où le prix de la main d’oeuvre est plus élevé…c’est une énorme partie de notre travail. Il faut réapprendre aux gens combien coûte un vêtement.  

Vous avez apprécié cette information ? Vous aimerez également notre guide pratique "Bébé (aussi) sera écolo!"

Au sommaire : qualité de l'air, hygiène, équipements, habillement, alimentation...Tout pour un quotidien écolo avec bébé !

Pour en savoir plus c'est par ici.

Merci ! #TousActeurs.