Abonnez-vous

à toute l'info durable !

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Techno/Médias

Collapsologie, minimalisme, humour engagé, slow life... Les moments forts du podcast d'ID

ID a lancé son nouveau podcast afin de mettre en lumière les origines personnelles de la transition écologique
©DR

Cet automne, ID vous a concocté un nouveau format en lançant son podcast "Transition(s)". On rembobine les passages les plus marquants des quatre premiers épisodes.

Le scientifique Pablo Servigne, l'ancien trader Gilles Vernet, la comédienne Saliha Bala et l'humoriste Guillaume Meurice se sont succédés au micro d'ID pour parler transition, déclic et vie perso... Entre rires et parfois pleurs, tous ont raconté leur histoire. La rédaction vous propose sa sélection des moments les plus marquants.

Pablo Servigne raconte ses "Oh my God points"

À peine installé derrière le micro, Pablo Servigne entame son sujet de prédilection : la collapsologie. Mais comment en est-il arrivé à développer cette théorie dite de "l'effondrement" ? Si le chemin a été long, le scientifique évoque ses "Oh my God points" : des moments de bascule vécus par le scientifique à la lecture de certains ouvrages. Pendant une vingtaine de minutes et avec un calme olympien presque déstabilisant, Pablo Servigne évoque ses années de recherches qui l'ont amené à prendre conscience que la fin des civilisations, des écosystèmes, et de la biosphère est de plus en plus proche. 

Gilles Vernet, du trading à la slow life

L'ancien trader reconverti en prof de CM2 s'est livré à cœur ouvert. Il évoque son ancienne vie à 100 à l'heure, ses déclics, sa famille, l'amour, la mort... Philosophe, Gilles Vernet estime que "si on ne prend pas conscience de la mort, on manque quelque chose de la vie". Après avoir appris la maladie incurable de sa mère, "un espèce de constat à froid" s'éveille en lui : "Particulièrement quand on est trader, on court véritablement contre le temps. Le temps, c'est l'ennemi. Et in fine, on réalise qu'il est le vainqueur, mes parents me l'ont démontré". À évoquer le temps et la mort, Gilles Vernet clôt aussi la conversation sur l'amour : "un enfant qui a reçu beaucoup d'amour, c'est fou de voir le bien-être dans lequel il est et à quel point il n'a pas besoin de plus d'objets matériels... L'amour ça comble". 

Saliha Bala et le rôle de mère 

En évoquant son syndrome post-natal, Saliha Bala étouffe un sanglot. La voix à peine tremblante, la comédienne verbalise son mal : "le minimalisme m'a sauvé la vie, dit-elle. (...) C'est la solution dans laquelle je me suis reconnue. C'est quelque chose qui m'a sorti la tête de l'eau, ça m'a donné un objectif pendant des semaines, des mois où je n'avais qu'une idée en tête, c'était d'en finir". Un rôle de mère si compliqué à absorber et pourtant si important pour se reconstruire... Saliha Bala évoque sa sortie de la maternité : "J'attendais mon mari avec mon enfant dans les bras et je lui ai dit 'mon fils, tu sauveras le monde'". 

Guillaume Meurice, l'anti-collapsologue

Un test micro et Guillaume Meurice se lance dans ce qu'il sait si bien faire : de l'humour. Le chroniqueur et humoriste engagé, un peu volubile, donne le ton dès ses premiers mots. Durant 22 minutes Guillaume Meurice dit tout, avec légèreté. Quand on l'interroge sur Pablo Servigne et sa collapsologie, l'humoriste retrouve son sérieux et sa réponse - bien que bienveillante - est sans détour : "La théorie de l'effondrement a tendance à m'emmerder un peu". Je la trouve démobilisatrice. Quand je lis les livres des collapsologues, à la fin j'ai justement envie de me dire 'bon, puisque c'est foutu je vais prendre l'avion et les dernières années qui me restent à vivre, je vais en profiter'... Donc je me dis que si ça me fait ça à moi, ça doit le faire à quelques autres personnes aussi". 

Pour participer ou réagir au podcast "Transition(s)" --> transitions(@)linfodurable.fr

Vous avez apprécié cette information ? Pour nous permettre de préserver notre indépendance et vous proposer des contenus toujours plus nombreux et rigoureux, vous pouvez soutenir notre travail. 

Si vous avez une minute et 1€, cela peut faire la différence pour nous. Merci ! #TousActeurs.

A lire aussi
Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.