Abonnez-vous

à toute l'info durable !

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

PODCAST Transition(s)

Guillaume Meurice : "le PIB est un thermomètre de merde !" (podcast)

Guillaume Meurice est l'invité du podcast Transition(s)
©Mélodie Taberlet/ID

Tous les quinze jours, Valère Corréard vous propose un nouveau rendez-vous, Transition(s). Ce podcast va à la rencontre de citoyen.ne.s qui ont basculé dans un nouveau monde à leur échelle, ils ont basculé pour faire leur transition écologique. Ils sont devenus #TousActeurs. Pour ce quatrième numéro, Guillaume Meurice est au micro d'ID. 

Aujourd’hui je reçois Guillaume Meurice, chroniqueur radio, humoriste engagé. S’il dit être payé pour faire rire les gens, c’est un peu réducteur…Engagé pour de nombreuses causes il est un défenseur actif de l'écologie pour tous, il n’a pas peur de parler de sa vision de la société d’ailleurs qu’il imagine sans compétition. Sa transition a commencé dès le plus jeune âge, en famille, avec quelques rencontres fondatrices qui l’ont décidé à passer à l’action.

Voici quelques extraits de l'interview de Guillaume Meurice :

Mes potes se foutent de ma gueule dans l’émission parce que je signe pas mal de tribunes

" Je file des coups de main au maximum dès que je peux pour des causes qui me touchent. SOS méditérannée, Secours Populaire…Mes potes se foutent de ma gueule dans l’émission parce que je signe pas mal de tribunes, et ils ont raison ! Et je me dit (..) moi je suis juste un « rigolo », si cela leur fait plaisir que je signe et que je suis d’accord avec le texte bien évidemment, je le fais volontiers "

" Petit à petit, quand j’ai commencé à m’intéresser à la politique, notamment en 2002 (Le Pen au second tour), j’ai commencé par exemple à acheter Charlie Hebdo que je n’avais jamais acheté avant et que je ne lisais pas. Donc j’ai commencé à me poser des questions sur le monde qui m’entourait et j’ai entendu pas mal d’arguments ou d’opinions que j’entendais déjà à la maison qui ont fait écho en moi "

Si on résout le chômage et qu’il n’y a plus de planète, il n’y aura plus de chômage mais il n’y aura plus d’humains 

La souffrance animale ça me touche, mais c’est vraiment que l’argument de dire si tu fais le malin dans tes chroniques en disant il faut être écolo et que tu manges des steaks tous les jours, il y a quand même une grosse contradiction. Et j’ai la chance de ne pas être un gros mangeur (..) donc ça n’a pas été difficile de changer mes habitudes (..). Ça ne me dérange pas du tout d’expliquer pourquoi je suis végétarien. "

" Quand tu dis à quelqu’un " je suis végétarien ", lui n’entend pas la personne qui est en face de moi ne mange pas de viande, la personne entend " enfoiré de mangeur de cadavres ". C’est pour ça que les gens réagissent mal quand tu leur dit que tu es végétarien, car cela les renvoie à leurs propres contradictions. "

POUR ECOUTER LE PODCAST TRANSITION(S) AVEC GUILLAUME MEURICE, C'EST PAR ICI :

Pour participer ou réagir au podcast "Transition(s)" --> transitions(@)linfodurable.fr

Vous avez apprécié cette information ? Pour nous permettre de préserver notre indépendance et vous proposer des contenus toujours plus nombreux et rigoureux, vous pouvez soutenir notre travail. 

Si vous avez une minute et 1€, cela peut faire la différence pour nous. Merci ! #TousActeurs.