Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Edito

"Slow life" : peut-on vraiment ralentir ?

©Sinisa Botas/Shutterstock

"Slow food", "slow cities", "slow info". La mode est au "slow". Mais peut-on vraiment ralentir dans un monde où tout s’accélère ?

On fêtait cette semaine, avec l’été et la musique, la journée de la lenteur. Une journée mondiale née au Québec, mais dont on ne parle pas beaucoup ailleurs. Pourtant cette invitation à ralentir est la bienvenue, dans un monde où tout s’accélère. Un monde avec trop d' emails, trop de sms, trop d’applications sur nos Smartphones. Trop de sollicitations, en somme.

Le "slow" est en vogue. On parle de "slow food", pour revenir à une alimentation plus saine, basée sur l’équilibre et le respect du temps, par opposition aux "fast-foods". On parle de "slow cities", ou "cittaslow", des villes qui ont fait le choix de ralentir. Environ 150 villes dans le monde se sont engagées à respecter la charte de ce réseau de villes lentes, qui prévoit entre autres le développement de zones piétonnes, la réduction des nuisances sonores ou la création de places publiques conviviales. On parle de "slow info", de "slow management", de "slow drinking", pour apprécier à nouveau le goût du vin ou des cocktails, et même de "slow sex", pour apporter de la lenteur jusque sous ses draps.

S'organiser pour ralentir

La mode de la lenteur a-t-elle vraiment pris ? Ne passe-t-on pas pour quelqu’un de fainéant quand on prend du temps pour ne rien faire ? Ne passe-t-on pas pour quelqu’un d’asocial quand on refuse d’aller boire des verres pour préférer une séance de méditation ?  Et difficile, au travail, de se permettre de ne pas répondre au téléphone ou aux emails…

Alors il faut s’organiser, pour s’assurer quelques créneaux de calme, au milieu de nos journées bien remplies. En essayant de lire et répondre à tous ses emails lors d’un créneau défini, de prévoir une séance de méditation de 15 minutes chaque jour. En reprenant contact avec le moment présent, avec ses sensations et ses émotions. Et en essayant de se décoller un peu de son téléphone pour ne pas répondre dans l’immédiat à toutes les sollicitations. La journée de la lenteur est passée un peu trop vite. Mais rien n’empêche de prendre une nouvelle résolution estivale pour prendre le temps de profiter d’un bel été "slow".

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici ! 

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre guide pratique « Slow Life : mode d’emploi pour ralentir »

Au sommaire : tout pour entreprendre un passage à une vie plus douce et apprendre à ralentir dans tous les domaines du quotidien.

Pour en savoir plus et commander votre guide, c’est par ici.

#TousActeurs