Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Santé

Santé et dégradation de l’environnement: comment choisir sa mutuelle ?

En 2021, l’OMS chiffrait à 24% le nombre de décès dûs aux problèmes environnementaux.
Pixabay

L’environnement se dégrade et la science progresse. Si l’avenir semble nous mettre au défi question santé, la société s’organise pour se protéger. Les mutuelles, au plus près de tous dans les soucis du quotidien, tiendront une place stratégique pour se prémunir face aux problématiques de demain.

Depuis environ cinquante ans, la planète connaît de profonds changements dans les conditions de vie qu’elle peut offrir. Les températures sont en nette hausse, les paysages sont modifiés, et les océans connaissent de profonds bouleversements. Ces changements brutaux ont un impact sur tout le règne du vivant. Et il faut savoir y faire face aux problèmes sanitaires qu’ils engendrent. Et des structures sont bien placées pour ça: les mutuelles. Mais comment choisir sa mutuelle santé dans de telles conditions ? Il est important de bien se poser la question dans ce contexte de crise.

D’après l’UICN (Inventaire International des espèces vivantes) environ 30% des espèces connues dans le monde sont menacées d’extinction. En 2021, 70% des populations d’animaux sauvages vertébrés avaient disparu. Et il est également de plus en plus difficile pour nous, humains, de nous adapter à ces nouvelles conditions environnementales. En 2021, l’OMS chiffrait à 24% le nombre de décès dûs aux problèmes environnementaux. 

Au mois de mai dernier, la revue The Lancet publiait une étude sur la pollution sur l’année 2019. Elle conclut qu’elle est responsable de neuf millions de décès par an dans le monde dont 6,7 millions dûs à la pollution de l’air et 1,4 million à la pollution de l’eau. L’exposition aux produits chimiques présents partout dans nos vies constituent aussi un gros problème. 

Face à tous ces nouveaux risques, la protection s’organise.

Ces constats glaçants impliquent une réponse efficace des organisations de santé. Le 29 juillet dernier, le gouvernement français annonçait la dissolution du Conseil scientifique créé à l’occasion de l’épidémie de COVID pour gérer la crise, pour laisser place au Comité de veille et de prévention des risques sanitaires. L’objectif de cette nouvelle cellule scientifique étant de mieux appréhender les risques sanitaires liés en partie au bouleversements environnementaux. C’est le concept du One Health qui propose une logique de travail sur les enjeux de santé conjoint à la surveillance des écosystèmes et l’environnement. Le Sénat admettait à ce propos que notre protection sociale n’est pas suffisamment résiliente face aux risques environnementaux.” 

Si la moitié des consommateurs estiment que les produits de commerce doivent s’adapter au contexte écologique en devenir, les études qui s’attardent sur l’avenir de la protection de santé proposée par les assurances et mutuelles se font rares. Pourtant il s’agit d’alliés du quotidien pour la santé de tous.

La mutuelle santé, un allié stratégique face aux défis environnementaux. Mais comment bien la choisir ?

L’offre de mutuelles santé en France est colossale. En France, environ 500 organismes proposent une offre de complémentaire santé. Difficile donc de s’y retrouver. Ces nombreux prestataires proposent des offres variées, adaptées à tous les âges et situations sociales. Il existe plusieurs comparateurs d'assurance en fonction de critères précis sur la situation sociale et le type de prestations recherchées par le client. Des opérateurs travaillent d’ailleurs pour répondre à toute requête spécifique, comme par exemple, une demande liée à la protection contre la pollution. En France, si 9 personnes sur 10 s’estiment bien couvertes question santé, 8 sont aussi en demande d’une offre mutualiste plus claire quant à ce qu’elle couvre. Pour ce faire, les auxiliaires à la sélection de la bonne offre représentent une aide stratégique, notamment lorsque les risques sanitaires sont en passe de décupler.