Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Santé

L’accès à la nature favorise le développement des adolescents, selon une étude

©CNDB

Une étude britannique souligne que l’accès aux espaces verts joue un rôle important dans le développement cognitif et émotionnel des adolescents.

La nature, bénéfique pour le cerveau des adolescents ? C'est ce qu'avance une étude, publiée dans la revue Nature Sustainability, et menée par des chercheurs britanniques de l'University College London (UCL) et de la New South Wales Law School. Les scientifiques ont effectué des tests de développement cognitif sur 3 568 adolescents, âgés entre 9 et 15 ans, dans 31 écoles londoniennes entre 2014 et 2018. 
Les élèves ont été suivis par analyse satellite et divisés en deux groupes. Certains avaient accès aux espaces verts, comme les forêts, les prairies et les parcs. Les autres, aux espaces bleus : les rivières, lacs.... Les tests de développement se sont déroulés au début et à la fin des travaux des scientifiques.

Conclusion : ceux qui ont eu accès aux espaces verts, ont obtenu des résultats plus élevés aux tests cognitifs. Pour le doctorant Mikaël Maes, "être immergé dans les images, les sons et les odeurs d'une forêt" offre de nombreux avantages psychologiques et physiologiques. Comme il le note dans un communiqué, cela permet notamment de "soutenir la fonction immunitaire humaine, réduire la variabilité de la fréquence cardiaque et le cortisol salivaire."

16% de risques en moins de développer des problèmes comportementaux

L'étude pointe également que ceux qui ont pu fréquenter les forêts, les prairies, les parcs, avaient 16 % de risques en moins de développer des problèmes comportementaux et émotionnels. Les travaux des scientifiques présentent cependant quelques limites. Premièrement : vivre ou aller à l'école près des espaces naturels ne garantit pas que les enfants les fréquentent. 

Deuxièmement : l'origine sociale. 52,1% des adolescents venaient de milieux sociaux favorisés. Les parents occupaient des professions libérales ou des fonctions de cadres. Ceux issus des catégories populaires sont alors sous représentés. 

Repenser la place de la nature en ville

"Même si nos résultats montrent que la forêt urbaine est associée au développement cognitif et à la santé mentale de l'adolescent, la cause de cette association demeure inconnue. D'autres recherches sont essentielles pour comprendre les liens entre la nature et la santé,"ajoute Kate Jones, l'une des chercheuses ayant participé à l'étude.

Les conclusions de celle-ci pourraient toutefois avoir un impact important dans les plans de développement urbain, notamment pour sensibiliser au défi que pose le réchauffement climatique dans les villes. Les épisodes de plus en plus fréquents de canicule font apparaitre des "îlots de chaleur urbains". Pour y remédier, plusieurs municipalités ont déjà lancé des programmes de végétalisation des espaces publics.

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici ! 

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre guide pratique « Slow Life : mode d’emploi pour ralentir »

Au sommaire :  tout pour entreprendre un passage à une vie plus douce et apprendre à ralentir dans tous les domaines du quotidien.

Pour en savoir plus et commander votre guide, c’est par ici.

#TousActeurs

A lire aussi
Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.