Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Politique

Urgence climatique : des scientifiques forment les nouveaux députés

Trente-cinq spécialistes du climat, de l'écologie ou de l'économie de l'environnement doivent se relayer sur trois jours.
©Kiev.Victor/Shutterstock

Des scientifiques ont entamé lundi après-midi une opération de sensibilisation des députés fraîchement élus aux périls qui menacent le climat et la biodiversité.

"Les choix faits maintenant" par les nouveaux élus "détermineront le climat des prochaines décennies", a souligné devant la presse le climatologue Christophe Cassou, en constatant que "la France n'est pas dans les clous" pour lutter contre le réchauffement de la planète.

Trente-cinq spécialistes du climat, de l'écologie ou de l'économie de l'environnement doivent se relayer sur trois jours pour proposer une formation d'une demi-heure environ aux parlementaires qui le voudront.

La démarche "apartisane" est organisée par un collectif d'étudiants engagés "Pour un réveil écologique", avec notamment l'écologiste Matthieu Orphelin, député ex-LREM de la législature sortante qui ne se représentait pas.

Cette action, qui s'appuie notamment sur les travaux internationaux de référence du Giec sur le climat et de l'Ipbes sur la biodiversité, a également reçu le soutien du Réseau Action Climat et et de l'association Sciences Citoyennes.

Une initiative "ouverte à tous"

M. Orphelin a espéré qu'une majorité d'élus se présentent sur les trois jours de l'initiative, même si lundi les premiers députés tardaient à se présenter - ils étaient d'ailleurs peu nombreux à gravir les marches du Palais Bourbon au lendemain du scrutin.

La LFI Danièle Simonnet a donné le coup d'envoi en fin d'après-midi, pour une formation express avec quatre spécialistes. Collant à l'actualité, la géographe spécialiste des risques naturels, Magali Reghezza, lui a fait valoir "qu'on sort d'une canicule que l'on est à même d'attribuer au réchauffement climatique".

La nouvelle élue de Paris a quant à elle insisté sur la nécessité pour les députés de "répondre aux questions de la société civile qui nous interpelle".

L'initiative est "ouverte à tous" et nombre de parlementaires ont promis de venir, a assuré M. Orphelin. Ceux du RN sont aussi les bienvenus, même si Marine Le Pen a dit ne pas souhaiter qu'ils viennent, a-t-il ajouté.

L'ex-député a espéré que les enjeux environnementaux ne soient pas victimes du regain des tensions au sein de l'Assemblée, où le RN et LFI seront en force dans l'opposition face à un camp présidentiel affaibli faute de majorité absolue.

"C'est un scénario inédit, il faut faire avec" pour trouver des majorités lors de votes, mais "il ne faut pas qu'une alliance se fasse sur le dos de ces enjeux" environnementaux, a-t-il déclaré.

Avec AFP.

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici ! 

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre nouveau guide Idées Pratiques #10 : Vacances écolo, mode d'emploi

 Au sommaire : état des lieux de l'impact du tourisme sur l'environnement, conseils et bons plans pour allier plaisir et écologie ... 68 pages de solutions pour préparer vos vacances en mode écolo.

Cliquez ici pour découvrir et commander votre guide Idées Pratiques.

#TousActeurs