Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

le débrief'

Transition écologique : les actus de la semaine du 27 juin

Réunion du G7, 28 juin 2022.
©JOHN MACDOUGALL/POOL/AFP

Dépendance au gaz russe, conférence sur les océans, réunion du G7... Voici ce qu'il ne fallait pas manquer cette semaine.

TotalEnergie, EDF et Engie appellent les Français à réduire leur consommation énergétique

Les dirigeants des trois principaux groupes énergétiques français ont signé une tribune parue en fin de semaine dernière dans le Journal du Dimanche (JDD). Patrick Pouyanné (TotalEnergies), Jean-Bernard Levy (EDF) et Catherine MacGregor (Engie) ont ainsi appelé les Français à réduire leur consommation d'énergie cet été. En cause, un risque de pénurie et de flambée des prix à l'hiver prochain.  Sous la pression d'un contexte géopolitique tendu, "l'effort doit être immédiat, collectif et massif. Chaque geste compte", ont-ils estimé. "Agir dès cet été nous permettra d'être mieux préparés pour aborder l'hiver prochain et notamment préserver nos réserves de gaz".

Le gouvernement s'autorise un recours au charbon

"Compte tenu de la situation ukrainienne", et "à titre conservatoire", le gouvernement s'autorise à faire redémarrer la centrale à charbon de Saint-Avold l'hiver prochain en cas de besoin. Le ministère de la Transition énergétique a toutefois assuré qu'"aucun charbon russe ne serait utilisé". L'objectif reste en outre de plafonner l'électricité produite par ce combustible fossile à moins de 1 %. 

Fin du G7 : malgré la crise énergétique, les dirigeants réaffirment leur volonté de lutter contre le réchauffement

Les dirigeants du G7 se sont accordés mardi pour renforcer la coopération entre les Etats dans la lutte contre le réchauffement climatique. Les sept puissances ont ainsi réaffirmé "leur engagement indéfectible" pour tenir les objectifs fixés par l'accord de Paris. Elles ont également mis sur la table la possible création d'un "club climat", un "forum intergouvernemental de grand ambition" ouvert à tous les pays souhaitant renforcer la coalition internationale. Pour les associations, les contours de cette instance restent trop flous, tout comme l'ensemble des engagements pris à l'issue de ce sommet. 

Climat : Météo-France révise ses "normales de saison"

Ce début de semaine, Météo-France a mis à jour les "normales climatiques" du pays, dessinant une France plus chaude avec des sols plus secs. Ces normales sont actualisées tous les dix ans, sur la base des recommandations édictées par l'Organisation météorologique mondiale (OMM). La nouvelle période de référence, 1991-2020, affiche ainsi 0,4°C de plus en moyenne que la précédente. Cependant, "il faut prendre beaucoup de pincettes en étudiant les différences avec les précédentes normales, a nuancé Matthieu Sorel, climatologue pour Météo-France. On ne peut pas directement attribuer une différence à l'évolution du changement climatique, même si on aurait quand même bien envie de le faire, surtout que les résultats qu'on a plaident quand même en cette faveur-là".

Les océans en "état d'urgence"

Sous l'égide de l'ONU, autorités, experts ou encore militants se sont réunis cette semaine à Lisbonne pour un sommet sur la préservation des océans. A cette occasion, le président des Nations unies Antonio Guterres a considéré que ces derniers étaient aujourd'hui en "état d'urgence". "Malheureusement, nous avons pris l'océan pour acquis. (...) Notre échec à préserver l'océan aura des effets en cascade", a-t-il notamment prévenu. 130 représentants d'Etats ont participé à ce sommet, dont Emmanuel Macron qui y a livré un discours jeudi après-midi. Cette conférence n'avait toutefois pas vocation à être un espace de négociations entre les parties prenantes, mais seulement un temps de discussions avant les prochains rendez-vous cruciaux prévus cette année : COP27, COP15 Biodiversité...

Climat : des efforts "insuffisants" pour atteindre les objectifs en France

L'action climatique en France reste "insuffisante", d'après le rapport annuel du Haut Conseil pour le Climat (HCC) paru mercredi. Malgré des efforts et une baisse globale des émissions de gaz à effet de serre, les objectifs de 2030 semblent encore loin : les auteurs du rapport réclament un "sursaut" pour éviter le "risque majeur" de manquer la feuille de route. "Bravo pour ce qui a été fait jusqu'à maintenant. Maintenant il faut vraiment changer de niveau, il faut un sursaut dans l'action climatique", a résumé auprès de l'AFP la présidente du HCC, Corinne Le Quéré.

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici ! 

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre nouveau guide Idées Pratiques #10 : Vacances écolo, mode d'emploi

 Au sommaire : état des lieux de l'impact du tourisme sur l'environnement, conseils et bons plans pour allier plaisir et écologie ... 68 pages de solutions pour préparer vos vacances en mode écolo.

Cliquez ici pour découvrir et commander votre guide Idées Pratiques.

#TousActeurs