Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

le débrief'

Transition écologique : les actus de la semaine du 13 juin

Bordeaux, Miroir d'Eau.
©PHILIPPE LOPEZ/AFP

Vague de chaleur, rebond des énergies fossiles, réduction des émissions de gaz à effet de serre. 

Une vague de chaleur "extrêmement précoce" en France

Depuis mercredi, la France suffoque sous des températures avoisinant les 40°C. Dans un contexte de sécheresse, cet épisode est considéré comme "extrêmement précoce" à mi-juin par Météo-France. Si les experts ne parlent pas ici d'une canicule - caractérisée par des températures élevées durables -, cette vague de chaleur reste un signe sans équivoque du réchauffement climatique. Collégiens et écoliers ont par ailleurs été invités à rester chez eux ce vendredi dans les départements placés en vigilance rouge. Le thermomètre devrait à nouveau baisser à partir de ce dimanche. 

Rejet au Parlement européen pour l'inclusion du gaz et du nucléaire parmi les énergies "vertes"

Mardi, deux commissions du Parlement européen se sont opposées au projet défendu par Bruxelles quant à l'inclusion du gaz et du nucléaire parmi la liste des "énergies vertes" de l'Union. Pour les Verts, ce texte controversé est "la plus vaste opération de greenwashing du moment". Cette objection ouvre ainsi la voie à un vote de l'ensemble des eurodéputés, susceptible de bloquer le-dit texte. 

La France réduit ses émissions

Malgré un important rebond en 2021 lié à la reprise post-Covid, les émissions de gaz à effet de serre françaises ont diminué de 9,6 % depuis 2017, selon les chiffres du Citepa parus cette semaine. "C'est un bon résultat, qui montre que le gouvernement a engagé des changements structurels de nos façons de produire, de se déplacer et de consommer", s'est félicité le gouvernement mardi à l'issue du Conseil des ministres. "Ces résultats ne sont bien sûr qu'une étape et il conviendra d'intensifier l'effort en doublant le rythme de baisse des émissions de gaz à effet de serre dans les cinq prochaines années", a-t-il ajouté.

Réduction des pesticides : les 27 réclament du "réalisme" à Bruxelles

Lundi, les ministres européens de l'Agriculture ont réclamé un texte "réaliste" à Bruxelles quant à la réduction des pesticides. "Il faut une proposition réaliste, au vu du délai de mise en oeuvre et pour maintenir la rentabilité des exploitations", a par exemple insisté le ministre espagnol Luis Planas Puchades, selon qui la réduction des pesticides, engrais et antibiotiques dans l'alimentation animale "représente un changement de paradigme absolument nécessaire" mais compliqué.

En 2021, les énergies fossiles ont dépassé les renouvelables

Selon le rapport annuel du réseau d'experts REN21, le rebond du pétrole, du gaz et du charbon a rattrapé les énergies renouvelables dans la consommation énergétique mondiale. "La part des renouvelables dans la consommation mondiale d'énergie a stagné en 2021, malgré des installations records de capacités renouvelables", conclut notamment ce rapport. "On ne voit pas s'opérer de transition mondiale vers les énergies propres", et cela rend "bien peu probable la tenue au cours de cette décennie d'objectifs climatiques pourtant essentiels".

Avec AFP.

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici !

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre nouveau guide Idées Pratiques #10 : Vacances écolo, mode d'emploi

Au sommaire : état des lieux de l'impact du tourisme sur l'environnement, conseils et bons plans pour allier plaisir et écologie... 68 pages de solutions pour préparer vos vacances en mode écolo. 

#TousActeurs