Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Politique

Les députés LR promettent une proposition de loi pour une "écologie positive"

©Jo Bouroch/shutterstock

Les députés LR ont présenté mardi leur stratégie environnementale pour une "écologie positive" et "pragmatique", avec 56 propositions allant de l'alimentation au nucléaire, qu'ils comptent largement reprendre dans une proposition de loi en décembre.

"La droite est de retour sur le chemin de l'écologie et de l'environnement. C'est un long chemin, mais il nous semble essentiel de relever le défi de la lutte contre le réchauffement climatique", a affirmé le patron des députés LR Damien Abad lors d'une conférence de presse. L'idée de ce contre-projet, présenté deux semaines après le vote du texte climat à l'Assemblée, est aussi de "pouvoir présenter une proposition de loi sur la croissance durable" lors de la prochaine niche parlementaire de LR "au mois de décembre", a ajouté M. Abad qui a fustigé l"'écologie punitive" défendue par les Verts et les "hésitations" du gouvernement.

Promettant une écologie "qui rime avec le pouvoir d'achat des Français", les députés LR plaident dans leur livret pour un doublement de la part du fret ferroviaire, un moratoire sur la fermeture de petites lignes ferroviaires rurales et diverses mesures pour la rénovation des bâtiments. Ils prônent aussi de "développer notre parc nucléaire" et un "moratoire sur l'éolien terrestre". Défendant une écologie "de la réindustrialisation et de la souveraineté", ils plaident pour un vaste plan hydrogène et pour un "filet de sécurité" pour le revenu des agriculteurs.

Faire parler la droite sur les questions environnementales

Un certain nombre de propositions "vont au-delà de notre zone de confort habituel", a souligné M. Abad. Il faut selon eux lutter davantage contre le gaspillage alimentaire et "inciter les entreprises à réduire drastiquement le suremballage". Ce "projet commun" montre "que la droite peut parler d'une seule voix sur les questions environnementales", a fait valoir M. Abad, alors que LR s'est déchiré autour de la question des alliances à l'approche des régionales. "Notamment dans les moments d'actualité politique chargée, c'est bien de montrer que Les Républicains sont au travail", a-t-il ajouté. Le but est aussi, pour un parti qui garde ses ambitions gouvernementales, "d'irriguer le projet présidentiel" du futur candidat, a expliqué M. Abad, alors que la droite doit encore décider qui la représentera en 2022.

Au niveau du parti, LR a par ailleurs avancé une série de propositions mardi soir lors d'une convention "air, eau et déchets", avec notamment la mise en place d'une fiscalité environnementale "claire, juste et transparente". Pour réduire la pollution de l'air, ils proposent de pérenniser le bonus écologique pour l'achat d'une voiture électrique, de lancer un plan "air sain dans les crèches et les écoles" et un autre de traitement de l'air dans les métros. Autres propositions: utiliser les eaux usées "pour des usages urbains, industriels et agricoles", encourager "une tarification incitative de l'eau" et l'installation de recycleries au ratio d' "un équipement obligatoire pour 25.000 habitants", ou encore une TVA réduite pour les produits "éco-conçus".

"Nous devons passer d'une logique linéaire (concevoir-produire-consommer-jeter) à une logique circulaire où les déchets deviendraient ce qu'étaient les mines autrefois afin de réduire notre dépendance vis-à-vis, notamment, de la Chine", a souligné dans le document le président de LR Christian Jacob.

Avec AFP. 

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici ! 

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre guide pratique « Slow Life : mode d’emploi pour ralentir »

Au sommaire : tout pour entreprendre un passage à une vie plus douce et apprendre à ralentir dans tous les domaines du quotidien.

Pour en savoir plus et commander votre guide, c’est par ici.

#TousActeurs