Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Politique

Le programme écolo de Marine Le Pen

Marien Le Pen, candidate à l'élection présidentielle 2022, à une conférence de presse le 7 mars 2022
© EMMANUEL DUNAND/ AFP

Climat, biodiversité, énergie... quelles sont les mesures écologiques portées par la candidate du Rassemblement national (RN) ? ID a fait le tour de son programme à l’approche du second tour de l’élection présidentielle de 2022. 

A 53 ans, Marine Le Pen, candidate du Rassemblement national (RN), a fait ses armes en politique au sein de Front national, le parti dirigé par son père. L'ancienne avocate a depuis fait du chemin, et a été élu au Parlement européen en 2004, après s’être présenté comme tête de liste aux élections en Ile-de-France. Déjà candidate deux fois, elle avait fait face à Emmanuel Macron lors du second tour en 2017.

Cinq ans plus tard, la candidate affiche la même détermination, tout en faisant savoir que ce sera sa dernière campagne en cas d’échec du RN. Sur le terrain de l’écologie, elle défend une ligne protectrice et identitaire, fustigeant notamment l’installation de grandes surfaces. Lors d'une conférence de presse, mercredi 13 avril, Marine Le Pen a par ailleurs assuré qu'elle ne sortirait "pas de l'Accord de Paris". 
A quelques jours du second tour de l’élection présidentielle, ID détaille les autres mesures dévoilées dans son programme : “M La France”. 

Energie  

- Mettre fin à l’éolien et démanteler le parc existant.

- Relancer le nucléaire via la création de cinq paires d’EPR et cinq autre EPR2, le prolongement jusqu’à soixante ans des centrales et la réouverture de Fessenheim.  

- Investir dans la filière hydrogène pour se passer des énergies fossiles.  

Bien-être animal 

- Créer un statut juridique pour les animaux en modifiant la Charte de l’environnement. 

- Mise en place d’un “plan abattoirs” pour assurer les bonnes conditions d’abattage, notamment via l’interdiction de cette pratique sans étourdissement.  

- Création d’un poste de secrétaire d’Etat chargé de la protection de la nature et de la condition animale. 

- Renforcement des sanctions envers ceux qui maltraitent les animaux avec la création d’un fichier dédié aux infractions commises contre les animaux et le rehaussement d’un tiers des peines de prisons ou des amendes infligées.  

Alimentation  

- Fin de l’interdiction de l’utilisation de produits phytosanitaires si aucune solution économiquement viable n’est possible.  

- Lutter contre l’artificialisation des sols en mettant un terme aux parc éoliens et solaires au sol et l’interdiction des projets d’urbanisation sur des terres agricoles.  

- Plan de soutien de l’agriculture biologique sur cinq ans.  

- Obtention de règles équivalentes aux normes sanitaire et environnementales européennes et françaises dans les traités commerciaux de libre-échange.  

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici ! 

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre nouveau guide Idées Pratiques #10 : Vacances écolo, mode d'emploi
Au sommaire : état des lieux de l'impact du tourisme sur l'environnement, conseils et bons plans pour allier plaisir et écologie ... 68 pages de solutions pour préparer vos vacances en mode écolo.

 


 

 

 

Cliquez ici pour découvrir et commander votre guide Idées Pratiques.

#TousActeurs