Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Politique

Le maire de Langouët fait appel de l'annulation de son arrêté anti-pesticides

La justice a annulé l'arrêté anti-pesticides dans la commune de Langouët.
©Capture d'écran Twitter/ASPelletier

Le maire de Langouët (Ille-et-Vilaine) Daniel Cueff a annoncé mardi 7 janvier avoir fait appel de la décision du tribunal administratif de Rennes d'annuler son arrêté anti-pesticides.

"On a fait appel le 24 décembre" après la consultation organisée par le gouvernement à laquelle ont participé "presque 54.000 personnes", a déclaré M. Cueff à l'AFP, confirmant une information de France Info. "Manifestement cette consultation demandait au gouvernement de créer des distances d'éloignement face aux pesticides de synthèse et, naïvement, on pensait que le gouvernement en tiendrait compte", souligne M. Cueff.

Mais, "manifestement (le gouvernement) reste sur ce qu'il avait annoncé avec une distance des habitations de 5, 10, 20 m pour les substances les plus dangereuses", souligne le maire. Pour le maire de Langouët, "ces cinq mètres ne protègent en rien les populations". M. Cueff avait pris le 18 mai un arrêté interdisant l'utilisation de produits phytopharmaceutiques "à une distance inférieure à 150 m de toute parcelle cadastrale comprenant un bâtiment à usage d'habitation ou professionnel".

D'autres maires mobilisés

Cet arrêté, annulé le 25 octobre 2019 par la justice, a lancé un vaste débat sur l'usage des pesticides. Plusieurs dizaines de communes ont pris par la suite des arrêtés similaires, dont Paris et Lille. L'emblématique maire, qui a décidé de ne pas briguer un nouveau mandat lors des municipales de mars, entend désormais porter son combat devant le Conseil d'Etat et la Commission européenne avec "un collectif des maires ayant pris un arrêté anti-pesticides".

Ce collectif a désigné comme avocate, l'ex-ministre de l'Environnement Corinne Lepage "pour défendre les intérêts des communes". Le collectif dont les statuts ont été déposés le 19 décembre au Sénat, "mise sur l'adhésion de la totalité des maires ayant pris des arrêtés anti-pesticides, soit une centaine de communes", selon M. Cueff.

Avec AFP.

Vous avez apprécié cette information ? Vous aimerez également notre guide pratique "Bébé (aussi) sera écolo!"

Au sommaire : qualité de l'air, hygiène, équipements, habillement, alimentation...Tout pour un quotidien écolo avec bébé !

Pour en savoir plus c'est par ici.

Merci ! #TousActeurs.