Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Partenaires

Si investir n’est pas qu’une question d’argent, l’investissement d’impact peut-il être la solution ?

"Les investissements réalisés dans les entreprises, les organisations et les fonds avec l'intention d’avoir un impact environnemental et social en même temps qu'un rendement financier".

C’est la définition de l’investissement d’Impact la plus largement acceptée, telle que proposée par le GIIN, le Global Impact Investing Network. C’est un bon début. Mais il ne s’agit que d’un début. Les investisseurs traditionnels sont demandeurs de standardisation et de résultats de gestion qui soient comparables. C’est ainsi que des normes telles les GIIPS ou d’autres systèmes de mesure de performance, ont été développées pour répondre aux principales problématiques liées à la définition de la performance financière.

Quelle est la différence entre l'investissement d'impact et la gestion ESG ? 

Selon nous, la principale caractéristique d’un investissement d’Impact est son intentionnalité. Dès sa conception, l’entreprise dans laquelle l’investissement d’Impact est réalisé, est pensée de façon à résoudre une problématique concrète de société. Raison pour laquelle les investissements sont réalisés souvent dans la sphère du Private Equity ou de la dette privée. Les investisseurs d’Impact cherchent à investir dans des sociétés évolutives, capables d’accroître la portée de leur impact en l’associant à la croissance de leurs résultats.

Comment mesure-t-on l'impact ? 

La mesure de l’impact social et/ou environnemental est essentielle au développement et au succès futur de l’investissement d’Impact en tant que stratégie de gestion à part entière. Le fait d’adopter une définition qui comprend intentionnalité, et des indicateurs clés mesurant la performance de l’impact, permet de renforcer le niveau d’information et la confiance des investisseurs dans le reporting. Ainsi, les 17 Objectifs de Développement Durable (ODD) des Nations Unies sont de plus en plus utilisés, servant de cadre pour exprimer les objectifs d’impact mesurables.

Les investissements d'impact sont-ils compétitifs en termes de performances ? 

Oui ! Les 2/3 des investisseurs d’Impact qui ont répondu à l’étude du GIIN ont pour objectif de générer un couple rendement/risque égal ou supérieur à celui du marché. L’étude a montré que près de 90 % des participants avaient atteint ou dépassé leurs objectifs de performances. Certains types d’entreprises ne sont pas pris en compte par les principaux circuits financiers traditionnels. L’investissement d’Impact vise "essentiellement à investir là où le marché n’irait pas automatiquement". Les sociétés qui passent sous le radar de la gestion traditionnelle peuvent offrir des rémunérations intéressantes aux investisseurs avisés. Les investisseurs d’Impact représentent tout simplement un nouveau type d’intermédiaire financier, qui intègre les aspects non-financiers à des objectifs de résultats de long terme.

Quelles sont les considérations pratiques à prendre en compte lorsque l'on investit dans une filière naissante ? 

Le secteur de la gestion d’actifs dispose déjà des briques nécessaires pour gérer et mesurer les performances, à la fois en termes d’impact et de résultats financiers. L’alignement, la responsabilité/transparence et le véhicule d’investissement figurent parmi les principales briques existantes pouvant être intégrées afin de former une structure d’investissement d’Impact.

Alignement : les gérants traditionnels perçoivent parfois des commissions de performance incitatives lorsqu’ils atteignent certains objectifs financiers. Si l’on transpose ce concept à l’investissement d’Impact, les gérants pourraient imaginer une structure de frais intégrant des commissions de performance payables uniquement si les objectifs financiers ainsi que les objectifs d’impact sont tous deux atteints.

Responsabilité/Transparence : il est possible de mesurer la performance des investissements en termes d’impacts en quantifiant les impacts souhaités sous forme d’indicateurs et d’objectifs ; par exemple, le nombre de litres d’eau potable distribués ou d’emplois créés. Ensuite, il faudra effectuer un suivi de ces objectifs et communiquer clairement sur leur évolution, en s’assurant de proposer la même fréquence et le même niveau de détail que pour les objectifs financiers, afin de renforcer la transparence entre les investisseurs et les différents intervenants.

Véhicule d’investissement : les gérants d’Impact en Private Equity ont créé des structures et la plupart dégagent déjà des profits. Ces gérants d’Impact sont souvent spécialisés par secteurs. Par conséquent, leurs fonds sont parfois insuffisamment diversifiés. Afin de répondre à cette problématique, il est possible de créer un fonds de fonds permettant d’optimiser la diversification pour les investisseurs. Les gérants multi-actifs expérimentés disposent du savoir-faire spécialisé requis pour sélectionner ces experts de Private Equity et construire un portefeuille sous forme de "fonds de fonds", composé de différents investissements d’Impact.

Aujourd’hui, investir dans des entreprises à impact revient à investir pour un meilleur avenir. Nous sommes convaincus qu’à terme, l’investissement d’Impact sera perçu comme un mode d’investissement à part entière.

Par David Czupryna, Head of ESG Development chez Candriam. 

Information importante : Ce document commercial est publié pour information uniquement, il ne constitue pas une offre d'achat ou de vente d'instruments financiers, ni un conseil en investissement et ne confirme aucune transaction, sauf convention contraire expresse. Bien que Candriam sélectionne soigneusement les données et sources utilisées, des erreurs ou omissions ne peuvent pas être exclues a priori. Candriam ne peut être tenue responsable de dommages directs ou indirects résultant de l'utilisation de ce document. Les droits de propriété intellectuelle de Candriam doivent être respectés à tout moment; le contenu de ce document ne peut être reproduit sans accord écrit préalable. Candriam recommande aux investisseurs de consulter sur son site www.candriam.com les informations clés pour l’investisseur, le prospectus et tout autre information pertinente avant d'investir dans un de ses fonds y inclue la valeur liquidative des fonds. Ces informations sont disponibles en anglais ou dans une langue nationale pour chaque pays où le fonds est autorisé à la commercialisation.

 

Retrouvez l'intégralité d'Investir Durable #12, le magazine de la finance durable. 

 

Retrouvez le dossier en ligne d'Investir Durable #12.